Les en­fants pri­vés de pa­ti­noire cet hi­ver

Le Journal de Gien - - La Une - (PHO­TO : CH­RYS­TEL MÉTAIS)

Lors de l’as­sem­blée gé­né­rale du co­mi­té des fêtes, la mu­ni­ci­pa­li­té gien­noise a an­non­cé sa dé­ci­sion de ne pas ins­tal­ler la pa­ti­noire place Jean­Jau­rès, ni ailleurs. En rem­pla­ce­ment, un ma­nège ani­me­ra le centre­ville jus­qu’au 7 jan­vier. Re­tour de la glace es­pé­ré pour l’hi­ver 2018­2019.

L’as­sem­blée gé­né­rale du co­mi­té des fêtes de Gien, qui s’est te­nue ven­dre­di soir à la mai­son des as­so­cia­tions, a été ponc­tuée par une mau­vaise nou­velle : l’ab­sence de pa­ti­noire cet hi­ver dans la ville. Le pré­sident Ar­naud Du­re­ville et la mu­ni­ci­pa­li­té ont trou­vé une ani­ma­tion de sub­sti­tu­tion. La dé­cep­tion li­sible sur les vi­sages du pré­sident du co­mi­té des fêtes Ar­naud Du­re­ville et de l’ad­joint au maire Alain Col­pin ven­dre­di contras­tait avec les sou­rires en­joués des Gien­nois vi­sibles chaque hi­ver à la pa­ti­noire de Gien. L’ab­sence de pa­ti­noire, un « dé­fi­cit so­cial » Pour cause : la piste gla­cée, d’or­di­naire ins­tal­lée place De­Gaulle, se­ra ab­sente cette an­née en rai­son des tra­vaux de re­qua­li­fi­ca­tion du centre pré­vus dans le cadre du pro­jet Coeur de ville. « C’est un vé­ri­table dé­fi­cit so­cial, concé­dait le maire Ch­ris­tian Bou­leau. Mais croyez­bien qu’Alain et Ar­naud ont étu­dié toutes les pos­si­bi­li­tés. » À dé­faut d’une pa­ti­noire, les Gien­nois pour­ront néan­moins pro­fi­ter d’un car­rou­sel du­rant la pre­mière par­tie de l’hi­ver : ce­lui­ci se­ra « loué à un pro­prié­taire or­léa­nais et ins­tal­lé place Jau­rès du­rant le mar­ché de Noël sa­me­di 16 et di­manche 17 dé­cembre » avant d’être ra­pa­trié « place Le­clerc jus­qu’au di­manche 7 jan­vier. On ne veut pas pé­na­ li­ser les en­fants », dé­ve­lop­pait Alain Col­pin. Un car­rou­sel et une sub­ven­tion « La re­cette des en­trées se­ra prise in­té­gra­le­ment par le co­mi­té des fêtes. » Le manque à ga­gner se­ra, lui, « com­pen­sé par une sub­ven­tion mu­ni­ci­pale » au pro­ra­ta des an­nées pré­cé­dentes. Soit 13.331 € (3.503 en­trées) pour l’an­née 2016­2017. Une ga­ran­tie pour le co­mi­té des fêtes qui ne fonc­tionne ha­bi­tuel­le­ment que sur ses seuls bé­né­fices ; un moyen, sur­tout, pour la mu­ni­ci­pa­li­té d’ho­no­rer le tra­vail consé­quent des bé­né­voles de l’as­so­cia­tion ( lire ci­contre), les­quels o n t oe u v r é q u e l q u e 4.325 heures (toutes ma­ni­fes­ta­tions confon­dues) en 2017. Et d’ores et dé­jà l’équipe mu­ni­ci­pale et le co­mi­té des fêtes d’es­pé­rer un re­tour de la pa­ti­noire dès l’hi­ver 2018. Pour re­trou­ver le sou­rire…

Cette scène hi­ver­nale gien­noise n’au­ra pas lieu cette an­née, tra­vaux obligent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.