2M€ pour le mul­ti-accueil p.

Le Journal de Gien - - La Semaine sucree-salee - FRAN­ÇOISE MILLOT

Lors du conseil com­mu­nau­taire qui s’est réuni mar­di soir, une de­mande de per­mis de construire a été ap­prou­vée par les élus, dans le cadre du pro­jet de construc­tion d’une struc­ture mul­ti­ac­cuei là d’Ou­zouer­sur­Loire. Le mon­tant pré­vi­sion­nel est de 1.941.933 € HT, le dé­par­te­ment par­ti­cipe à hau­teur de plus 350.000 €. Dé­lé­ga­tion pour le Spanc : Les contrats d’ex­ploi­ta­tion du ser­vice d’as­sai­nis­se­ment non col­lec­tif ar­rivent à échéance au 30 no­vembre 2017. La com­com ne dis­po­sant pas des moyens ma­té­riels et hu­mains pour as­su­rer di­rec­te­ment ce ser­vice, le conseil com­mu­nau­taire avait ap­prou­vé par dé­li­bé­ra­tion du 23 mai 2017, le prin­cipe de re­cou­rir à la dé­lé­ga­tion pour l’ex­ploi­ta­tion de son Spanc. Dans le cadre de la pro­cé­dure, une mise en con­cur­rence avait été lan­cée. Au re­gard de l’avis de la com­mis­sion d’ou­ver­ture des plis, et au terme des né­go­cia­tions me­nées, la so­cié­té Suez a été re­te­nue en qua­li­té de dé­lé­ga­taire. Un contrat de dé­lé­ga­tion, pour une du­rée de 5 ans à comp­ter du 1er dé­cembre 2017 a été si­gné. Ch­ris­tian Co­las, maire d’Iodes s’est abs­te­nu lors du vote. Conseil de dé­ve­lop­pe­ment : Dans le cadre du pro­jet de ter­ri­toire, un conseil de dé­ve­lop­pe­ment est obli­ga­toire dans les EPCI de plus de 20.000 ha­bi­tants. Cette ins­tance consul­ta­tive per­met à la so­cié­té ci­vile de don­ner un avis aux élus com­mu­nau­taires. La com­po­si­tion du conseil de dé­ve­lop­pe­ment a été ap­prou­vée par dé­li­bé­ra­tion du conseil com­mu­nau­taire dans la même dé­li­bé­ra­tion que la dé­ci­sion ins­ti­tuant ce conseil. Elle com­prend des re­pré­sen­tants des mi­lieux éco­no­miques, so­ciaux, cultu­rels, édu­ca­tifs, scien­ti­fiques, en­vi­ron­ne­men­taux et as­so­cia­tifs du pé­ri­mètre com­mu­nau­taire mais ne com­prend pas de membres du conseil com­mu­ nau­taire. La fonc­tion de membre du conseil de dé­ve­lop­pe­ment est gra­tuite et ne fait pas l’ob­jet d’une in­dem­ni­sa­tion. Le conseil de dé­ve­lop­pe­ment est consul­té sur l’éla­bo­ra­tion du pro­jet de ter­ri­toire, sur les do­cu­ments de pros­pec­tive et de pla­ni­fi­ca­tion ré­sul­tant de ce pro­jet, ain­si que sur la concep­tion et l’éva­lua­tion des po­li­tiques lo­cales de pro­mo­tion du dé­ve­lop­pe­ment du­rable du pé­ri­mètre de l’éta­blis­se­ment pu­blic de co­opé­ra­tion in­ter­com­mu­nale. Il éta­blit un rap­port d’ac­ti­vi­té, qui est exa­mi­né et dé­bat­tu par le conseil com­ mu­nau­taire. Un conseil de dé­ve­lop­pe­ment est dé­jà en­ga­gé dans la dé­marche d’éla­bo­ra­tion du pro­jet de ter­ri­toire com­mu­nau­taire. Il se­ra or­ga­ni­sé sur la base de cinq col­lèges : ac­teurs éco­no­miques, or­ga­ni­sa­tions professionnelles et syn­di­cales, or­ga­nismes pu­blics et as­si­mi­lés, per­sonnes qua­li­fiées et vie as­so­cia­tive et ac­ti­vi­tés cultu­relles. Li­cences d’en­tre­pre­neurs de spec­tacles : Les conseillers com­mu­nau­taires avaient ap­prou­vé par dé­li­bé­ra­tion la de­mande de li­cences d’en­tre­pre­neurs de spec­tacles de ca­té­go­rie 2 et 3 au­près de la Drac, pour per­mettre la te­nue des spec­tacles or­ga­ni­sés par la com­com dans le cadre de sa pro­gram­ma­tion cultu­relle. Suite à une réunion avec les ser­vices de la Drac, il s’avère que la li­cence de ca­té­go­rie 1 doit éga­le­ment être dé­te­nue par la col­lec­ti­vi­té, pour pou­voir pro­po­ser des ma­ni­fes­ta­tions à l’au­di­to­rium d’Ou­zouer­sur­Loire. Une de­mande de li­cence de ca­té­go­rie 1 au­près de la Di­rec­tion ré­gio­nale des af­faires cultu­relles a été sol­li­ci­tée. Gau­tier Mer­gey, co­or­di­na­teur de l’ac­tion cultu­relle de la com­com, se­ra ti­tu­laire de ces li­cences. Dé­li­bé­ra­tion an­nu­lée : La dé­li­bé­ra­tion adop­tée le 3 oc­tobre der­nier con­cer­nant les sta­tuts du syn­di­cat d’en­tre­tien du bas­sin du Beu­vron a été an­nu­lée. Suite à une réunion, ce pro­jet a don­né lieu à plu­sieurs dis­cus­sions, re­met­tant en cause les points qui concernent la re­pré­sen­ta­ti­vi­té et le cal­cul de la par­ti­ci­pa­tion fi­nan­cière. Les re­pré­sen­tants des col­lec­ti­vi­tés, ma­jo­ri­tai­re­ment fa­vo­rables à la dis­so­lu­tion des syn­di­cats du bas­sin du Beu­vron adhé­rents au SEBB, se sont op­po­sés à la rédaction des sta­tuts pro­po­sée par le SEBB au re­gard de l’in­éga­li­té du mode de cal­cul des contri­bu­tions, et de l’in­co­hé­rence des mo­da­li­tés de représentation des membres. Un cour­rier ré­di­gé par l’avo­cat du Syn­di­cat du bas­sin du Cos­son a été adres­sé au SEBB pour pré­ci­ser l’en­semble des points de désac­cord. Ce su­jet se­ra ré­abor­dé en conseil com­mu­nau­taire d’ici la fin de l’an­née lors­qu’un ac­cord se­ra trou­vé. Sub­ven­tions : De nou­velles sub­ven­tions ont été at­tri­buées : CLIC du Val d’Or 19.000 €, PASEJ 15.000 €, Col­lège de Sully 5.000 €, As­so­cia­tion spor­tive du col­lège de Sully 1.000 € et Jeu­nesses mu­si­cales de France 4.000 euros.

Le ter­rain joux­tant la mé­dia­thèque d’Ou­zouer-sur-Loire où se­ra construite la struc­ture mul­ti-accueil.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.