Une bombe fac­tice tombe sur l’usine Fau­ré­cia

Un « em­port », ob­jet de 16 kg si­mu­lant une bombe, s’est dé­cro­ché d’un Mirage 2000 D, un bom­bar­dier à ré­ac­tion à l’en­traî­ne­ment. Il est tom­bé sur l’usine Fau­re­cia. Deux ou­vriers ont été lé­gè­re­ment bles­sés.

Le Journal de Gien - - La Une - RÉ­MI BI­CHON ET FRAN­ÇOIS BASLEY

Mar­di après­mi­di, un « em­port » imi­tant une bombe s’est dé­cro­ché d’un avion mi­li­taire, en mis­sion d’en­traî­ne­ment au tir. Ra­ris­sime, l’in­ci­dent a fait deux bles­sés par­mi le per­son­nel de l’en­tre­prise Fau­re­cia. Cet ob­jet de 16 kg au­rait aus­si en­dom­ma­gé une ligne de pro­duc­tion. ■

■ Mar­di après­mi­di, un ob­jet si­mu­lant une bombe s’est dé­cro­ché d’un avion mi­li­taire et est tom­bé sur l’usine Fau­re­cia de Nogent­sur­Ver­nis­son, rue de Va­rennes. Un « em­port » d’exer­cice pro­ve­nant d’un Mirage 2000 D est tom­bé sur cette en­tre­pr ise d’équi­pe­men­tier au­to­mo­bile spé­cia­li­sée dans la fa­bri­ca­tion de sièges. L’en­gin a tra­ver­sé la toi­ture. Deux ou­vriers ont été bles­sés.

Se­lon le co­lo­nel Oli­vier Ce­lo, chef du SIRPA air, ser­vice de com­mu­ni­ca­tion de l’ar­mée de l’air, « Mar­di après­mi­di, un Mirage 2000 D ba­sé à Nan­cy était en mis­sion d’en­traî­ne­ment de tir à Suippes (Marne). Vers 15 h 30, il a per­du un em­port d’exer­cice », à sa­voir une bombe fac­tice com­po­sée d’une tête mé­tal­lique et d’une par­tie en plas­tique. « L’idée est de pou­voir vo­ler avec des équi­pe­ments imi­tant par­fai­te­ment l’ar­me­ment, dans les mêmes condi­tions, et qu’il tombe à l’en­droit vou­lu ».

Mais c’est à Nogent­surVer­nis­son que cet em­port, d’un poids de 16 kg, a chu­té pour une rai­son in­dé­ter­mi­née. « Nos pi­lotes dis­posent de toute une pro­cé­dure com­por­tant plu­sieurs sé­cu­ri­tés, pour lar­guer un pro­jec­tile. C’est un in­ci­dent ra­ris­sime que nous n’ex­pli­quons pas pour l’ins­tant ». La par­tie mé­tal­lique a tra­ver­sé la toi­ture de l’usine. Que fai­sait cet avion au­des­sus du Loi­ret ? « Les équi­pages s’en­traînent à la na­vi­ga­tion. Ce type d’ap­pa­reil vole à 800 km/h… », se­lon le co­lo­nel Ce­lo.

Du cô­té des ri­ve­rains, Na­tha­lie, une ha­bi­tante du centre­ville, a bien en­ten­du un avion de chasse vo­lant à basse al­ti­tude, mais pas la chute de cet ob­jet tom­bé du ciel. Pour De­nis, jeune re­trai­té de Fau­re­cia, « C’est un mi­racle s’il n’y a pas eu de mort ». Se­lon lui, « C’est tom­bé sur l’ate­lier d’as­sem­blage et une ligne de pro­duc­tion a été en­dom­ma­gée ».

Des ou­vriers cho­qués

Deux ou­vriers ont été bles­sés mais le bi­lan au­rait pu être plus lourd, à quelques mi­nutes près : la ma­jeure par­tie du per­son­nel oeu­vrant sur la chaîne touchée se trou­vait en pause au mo­ment de l’impact. Hier soir, beau­coup de sa­la­riés étaient en­core cho­qués. Les si­rènes d’alerte de Fau­re­cia se sont ac­tion­nées, le per­son­nel a été re­grou­pé à l’écart du lieu où l’en­gin est tom­bé.

Les sa­peurs­pom­piers ont dé­pê­ché sur place pas moins de 21 vé­hi­cules et 42 per­son­nels.

Deux en­quêtes se­ront me­nées : l’une par les gen­darmes, en rai­son des bles­sures oc­ca­sion­nées ; l’autre par le Bu­reau en­quête ac­ci­dent (BEA) pour dé­ter­mi­ner la ou les causes de cet in­ci­dent. L’avion d’où cet em­port pro­vient vo­lait en pa­trouille de deux ap­pa­reils. À leur re­tour à la base de Nan­cy, des élé­ments de vol ont été sai­sis.

« Tous les dis­po­si­tifs de sé­cu­ri­té étaient ac­tifs », se­lon le mi­nis­tère de la Dé­fense. Cet in­ci­dent très rare se­rait donc dû à une dé­faillance tech­nique.

Un avion en exer­cice

(PHO­TO D’ILLUS­TRA­TION: S. PA­RA)

(PHO­TO : RÉ­MI BI­CHON)

Hier vers 17 heures, les gen­darmes gar­daient l’en­trée de l’usine Fau­re­cia.

(PHO­TO : STÉ­PHA­NIE PA­RA)

C’est un chas­seur-bom­bar­dier bi­place de ce type, un Mirage 2000 D, qui a per­du un « em­port », ob­jet imi­tant une bombe.

(PHO­TO :@GOOGLE)

L’usine Fau­re­cia, vue du ciel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.