Poète et ex­femme de mé­nage

Le Journal de Gien - - Gien -

■ Jeu­di après­mi­di, dans le cadre du programme de la Ré­gion « Ly­céens au ci­né­ma », des élèves du lycée Saint­Fran­çois­de­Sales ont ren­con­tré la poé­tesse Fa­ti­ma el­Ayou­bi, qui a ins­pi­ré le per­son­nage prin­ci­pal du film de Phi­lippe Faucon « Fa­ti­ma », Cé­sar du meilleur film 2016.

Cette rencontre était or­ga­ni­sée par trois pro­fes­seurs, Annabelle Pé­rez et Imane Ben­mous­sa, pro­fes­seurs de fran­çais et Nor­ma Mar­jou, en­sei­gnante d’es­pa­gnol, et concer­nait des élèves de pre­mière et ter­mi­nale. Fa­ti­ma el­Ayou­bi est ve­nue échan­ger avec les ly­céens et par­ta­ger avec eux son ex­pé­rience de vie.

Cette femme de mé­nage de­ve­nue écri­vain est née au Ma­roc en 1951 avant de ve­nir s’ins­tal­ler en France à l’âge de 32 ans, dans un ap­par­te­ment confi­né de Pa­ris. Di­vor­cée de son ma­ri, elle enchaîne par la suite les mé­nages afin de sub­ve­nir aux be­ soins de ses deux filles. S’ex­pri­mant dif­fi­ci­le­ment en fran­çais mais pas­sion­née de­puis pe­tite par la littérature, elle res­sent un pro­fond iso­le­ment qui la pousse à écrire son quotidien en arabe dans de pe­tits car­nets.

Prochain dé­fi : écrire un texte en fran­çais

En 2001, à la suite d’un ac­ci­dent de tra­vail, elle dé­voile ses écrits à un mé­ de­cin, qui va tra­duire ses textes en fran­çais. De là naî­tront deux re­cueils de poèmes Prières à la Lune en 2006 et En­fin je peux mar­cher seule en 2011. En 2016, son his­toire ins­pire le réa­li­sa­teur Phi­lippe Faucon qui en ti­re­ra un film, « Fa­ti­ma ». Jeu­di, la poé­tesse a ému son au­di­toire par son his­toire tou­chante, sa sin­cé­ri­té et sa gen­tillesse. Elle a évo­qué la dif­fi­cul­té qu’a été, à son ar­ri­vée, la bar­rière de la langue, a par­lé de son tra­vail, de l’édu­ca­tion de ses en­fants, du re­flet hu­mi­liant de femme illet­trée que lui ren­voyait la so­cié­té bien qu’elle sût écrire arabe ou en­core des dif­fi­cul­tés de la femme dans la com­mu­nau­té im­mi­grée.

Celle­ci a conclu son in­ter­ven­tion en rap­pe­lant la chance qu’ont les élèves fran­çais de pou­voir ac­cé­der à l’école et à la culture et à dé­voi­lé son prochain dé­fi : écrire un texte en fran­çais.

L’écri­vain Fatima el-Ayou­bi en­tou­rée de Nor­ma Mar­jou et d’Imane Ben­mous­sa, en­sei­gnantes d’es­pa­gnol et de fran­çais au ly­cée Saint-Fran­çois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.