Co­mice, ré­ac­tion du maire de Coullons

Le Journal de Gien - - Gien -

Suite à l’ar­ticle pa­ru dans Le Jour­nal de Gien du 29 mars in­ti­tu­lé « Co­mice, le coup de gueule du pré­sident », Her­vé Pi­che­ry a sou­hai­té ré­agir aux pro­pos de Jean­Mi­chel Lé­ger : « Cer­taines contre­vé­ri­tés ne peuvent res­ter sans ré­ponse. Concer­nant l’or­ga­ni­sa­tion du co­mice, elle ne re­lève pas de la com­mune mais du co­mi­té de co­mice. Il est ré­vé­la­teur de lire que la com­mune ne sou­haite pas or­ga­ni­ser le co­mice de 2018. Elle pre­nait his­to­ri­que­ment en charge la par­tie fes­tive ac­com­pa­gnant cette manifestation. Et ce­la se tra­dui­sait par une dé­pense nette de l’ordre de 90.000 eu­ros ain­si qu’une mise à dis­po­si­tion de moyens hu­mains im­por­tants. Les re­stric­ tions bud­gé­taires im­po­sées de­puis plu­sieurs an­nées par l’État ne per­mettent plus d’en­ga­ger ces moyens. C’est pour ce­la que nous par­lons de­puis de nom­breux mois dé­jà d’une par­ti­ci­pa­tion fi­nan­cière de la com­mune pour la­quelle nous at­ten­dons tou­jours un bud­get et une de­mande of­fi­cielle mal­gré nos sol­li­ci­ta­tions ré­pé­tées. Ja­mais nous n’avons évo­qué « ne pas vou­loir dé­bour­ser un cen­time ». Et le monde agri­cole a, bien en­ten­du, toute son im­por­tance à nos yeux.

Il est vrai qu’il est aujourd’hui ana­chro­nique que notre com­mune porte, avec les contri­bu­tions de Cerdon, Saint­Gon­don et Saint­Florent, une telle manifestation. Les can­ tons ont de­puis long­temps été re­dé­cou­pés et leur ex­ten­sion lors des der­nières élec­tions dé­par­te­men­tales ont en­core mo­di­fié ce pay­sage. Ils de­vraient à mon avis sup­por­ter les co­mices avec la contribution fi­nan­cière des com­mu­ nau­tés de com­munes, com­pé­tentes en ma­tière éco­no­mique. Ce­la per­met­trait une juste ré­par­ti­tion de ces ma­ni­fes­ta­tions sur les dif­fé­rentes com­munes du ter­ri­toire ain­si qu’une contribution fi­nan­cière par ha­bi­tant iden­tique pour tous.

Si nous res­tons ou­verts au dia­logue, pour peu que Jean­Mi­chel Lé­ger l’en­tende, je sou­haite mettre en avant l’es­prit construc­tif et la vo­lon­té de bien faire des jeunes agri­cul­teurs. Ils sont l’ave­nir de leur pro­fes­sion et nous avions dé­jà no­té leur dy­na­misme en 2012. Ils pour­ront comp­ter sur notre sou­tien pour 2018 pour peu que nos in­ter­lo­cu­teurs ha­bi­tuels res­tent cam­pés sur leurs po­si­tions ».

Her­vé Pi­che­ry.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.