Les voi­sins avaient pé­ti­tion­né contre le chien

Le Journal de Gien - - Faits Divers - R.B

■ « Je ne suis pas sur­pris par ce fait di­vers dra­ma­tique, ça de­vait fi­nir par ar­ri­ver », as­sure le maire de Saint­Père, Pa­trick Fou­lon.

La chienne avait dé­jà at­ta­qué un autre chien

« Si on avait été en­ten­du, on au­rait pu évi­ter cet ac­ci­dent », ajoute­t­il évo­quant les an­té­cé­dents de la chienne : celle­ci a at­ta­qué vio­lem­ment le chien d’un couple de Saint­Père qui pas­sait à proxi­mi­té il y a deux ans en­vi­ron : « j’ai vu les pho­tos, le chien était dans un sale état ». « Cette Amé­ri­can staf­for­shide était dé­cla­rée en mai­rie, c’est une ca­té­go­rie 2 avec un car­net de vac­ci­na­tion à jour, le jeune homme est en règle », confirme Pa­trick Fou­lon qui évoque ce­pen­dant la per­son­na­li­té fra­gile du maître.

« J’ai pris des me­sures ad­mi­nis­tra­tives qui n’ont pas été sui­vies d’ef­fet », as­sure le maire.

Ma­ria n’avait pas si­gné la pé­ti­tion des voi­sins

« Tous les voi­sins sont morts de trouille, cer­tains grands­pa­rents ne peuvent plus faire ve­nir leurs pe­tits­en­fants chez eux », confie la fa­mille de la vic­time. Quelques jours avant le drame, les voi­sins sont ve­nus pour faire si­gner une pé­ti­tion à Ma­ria qui n’a pas vou­lu. « Lo­ge­ment Loi­ret était aus­si au cou­rant », ajoute la fa­mille de Ma­ria.

Et tous de pen­ser ce qui se­rait ar­ri­vé s’il s’était agi d’un en­fant : « il ne s’en se­rait pas sor­ti vi­vant ».

La chienne amé­ri­can staf­for­shide, en pho­to sur la page Fa­ce­book de son pro­prié­taire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.