Voyage en sou­plex

CE PETIT AP­PAR­TE­MENT PA­RI­SIEN EST ATY­PIQUE EN TOUT! SUR LA RUE, EN SOUS-SOL, IL S’AC­COM­MODE AVEC TA­LENT DE SA SI­TUA­TION ET S’OFFRE UNE BOUF­FÉE D’EXO­TISME.

Le Journal de la Maison - - Sommaire -

Le monde est sa mai­son, la na­ture, sa source d’ins­pi­ra­tion. Fon­da­trice de la marque de dé­co­ra­tion Jar­din Pam­ple­mousse, Florence de Guer­ry a réuni tout ce qu’elle aime dans son petit rez-de-chaus­sée pa­ri­sien, al­lant jus­qu’à trans­for­mer la cave en chambre pa­ra­di­siaque ! C'est dans le XVe ar­ron­dis­se­ment qu'elle tombe sous le charme de cet an­cien ate­lier de sculp­teur, si­tué à deux pas de ce­lui de Miró et du Bal Nègre, salle my­thique fré­quen­tée par le Tout-Mont­par­nasse de l'en­tre­deux-guerres. Com­po­sé d'un rez-de-chaus­sée et d'une cave voû­tée don­nant sur une cour pa­vée, ce lieu aty­pique de 56 mètres car­rés ne manque pas d'atouts. La créa­trice ima­gine d’em­blée un grand es­pace ou­vert pour re­ce­voir ses amis, sa fa­mille, et stop­per pour un temps sa course ef­fré­née. Pour don­ner à son ap­par­te­ment une nouvelle di­men­sion, elle re­pense les vo­lumes et re­voit l’en­semble des pein­tures. Florence a le sens de la cou­leur et des ob­jets. Avec son oeil d’ex­perte, elle s’adonne à la dé­co­ra­tion de son nid douillet et réus­sit à créer un uni­vers à forte per­son­na­li­té.

Na­ture, cou­leur et sim­pli­ci­té

Dès l'en­trée, la cuisine ac­cueille le vi­si­teur au­tour d’un îlot cen­tral sur­di­men­sion­né. Pa­rée de noir, elle se trans­forme en un écrin so­phis­ti­qué. Lorsque les stores cou­lis­sants se baissent, l’évier et les ran­ge­ments dis­pa­raissent. La cuisine s'ef­face pour lais­ser la place à la salle à man­ger qui s’ins­talle sous les ru­bans d’une éton­nante sus­pen­sion de­si­gn. Lu­mi­neux et joyeux, le salon est ponc­tué de pe­tites touches de gaie­té. Bleu, jaune, vert ré­veillent le mobilier vin­tage en pa­lis­sandre. Le ca­na­pé et le ta­pis tur­quoise jouent les la­gons sous un ciel clair de poutres blanches ap­pa­rentes qui sou­ligne avec élé­gance l’éclec­tisme du style. Cô­té mobilier, Florence sait bien s’en­tou­rer en met­tant en scène les créa­tions de sa marque. Les meubles et les sièges aux lignes épu­rées et aux ma­té­riaux nobles, les feuilles mo­nu­men­tales en mo­tifs ou ta­bleaux, ou ceux si­gnés d’ar­tistes, comme Hil­ton Mc Con­ni­co, co­ha­bitent har­mo­nieu­se­ment avec ses sou­ve­nirs de voyages. Un es­ca­lier en bé­ton des­cend vers la chambre dont les murs en pierre ont été blan­chis à la chaux. Les to­na­li­tés blanches et beiges créent une belle lu­mi­no­si­té dans ce co­con in­time ni­ché dans la cave. Elles font ré­gner une at­mo­sphère calme et apai­sante. Amé­na­gée en sous-sol, la pièce de­vait ré­pondre aux normes mi­ni­males d’ha­bi­ta­bi­li­té. Florence y a fait po­ser une VMC (ven­ti­la­tion mé­ca­nique contrô­lée) afin d’as­su­rer le re­nou­vel­le­ment de l’air et son as­sai­nis­se­ment. Avec sa fille Anaïs, Florence a ou­vert, dé­but sep­tembre, sa pre­mière bou­tique pa­ri­sienne. « Notre tan­dem mère-fille est un vé­ri­table atout. Jar­din Pam­ple­mousse est une belle his­toire qui dure. » Une his­toire qui a com­men­cé il y a quinze ans alors qu’elle vi­si­tait le Jar­din Pam­ple­mousse de l’île Mau­rice. Sub­ju­guée par la beau­té vé­gé­tale du lieu, elle avait rap­por­té ses pre­miers her­biers tro­pi­caux. Sans sa­voir qu’ils al­laient être à l’ori­gine de la nais­sance de sa marque. « La na­ture n’a pas fi­ni de faire rê­ver. Elle pro­cure une bouf­fée d’oxy­gène et de sim­pli­ci­té qui ras­sure », confie-t-elle. Ce nou­veau chal­lenge de­vrait l'ame­ner à sé­jour­ner plus sou­vent à Pa­ris, dans son re­fuge co­sy, chic et in­tem­po­rel. À son image.

La mo­saïque de pâte de verre noire qui ha­bille la salle de bains sou­ligne d’élé­gance la vasque blanche. La pe­tite plante sur le plan de toi­lette ap­porte une touche de na­ture et de vert.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.