Fonc­tion­nels, les meubles des an­nées 1950 cultivent les lignes gra­phiques et la no­blesse du bois.

Le Journal de la Maison - - Reportage -

Au pied de la butte Mont­martre, l’ap­par­te­ment de Grégory et Louise est à l’image de leur bou­tique, Mai­son Nor­dik, si­tuée à deux pas de là : un concen­tré de de­si­gn scan­di­nave au chic in­tem­po­rel. À l'ori­gine de cette suc­cess-sto­ry ? La ren­contre, en 2005, entre une Da­noise, éle­vée dans une fa­mille amou­reuse des belles choses, et un Pa­ri­sien mu­si­cien, suf­fi­sam­ment ca­sa­nier pour dé­ve­lop­per, comme il aime à le dire, « le goût des in­té­rieurs ». Le couple par­tage la même pas­sion pour l’ar­chi­tec­ture et le de­si­gn nor­dique, à la fois simple, fonc­tion­nel, mo­derne et élé­gant. Lors de leurs nom­breux voyages au Da­ne­mark, ils chinent dans les salles des ventes, les bro­cantes ou en­core chez des par­ti­cu­liers, par le bouche à oreille… Au fil du temps, ils se font un vrai carnet d’adresses bien­tôt élar­gi à la Suède, la Hol­lande et la Bel­gique. Ce qui leur per­met, en 2006, d'amé­na­ger leur tout pre­mier ap­par­te­ment. Les vo­lumes aty­piques de l'en­droit offrent un écrin idéal à un dé­cor qu'il font évo­luer au gré de leurs envies. « Du beau par­quet, une mul­ti­tude de grandes fe­nêtres, de niches et d'al­côves… Cet ap­par­te­ment était comme une toile blanche, ra­conte Louise, j’ai res­sen­ti une grande li­ber­té en le dé­co­rant. »

Des mises en scène éton­nantes

Dès l'en­trée, c'est une im­pres­sion d'har­mo­nie qui do­mine. Le se­cret de Louise et Grégory ? Un agen­ce­ment de l'es­pace en par­faite adéquation avec leur mode de vie. « Nous avons pen­sé chaque pièce en fonc­tion de nos ha­bi­tudes. Un salon confor­table et co­sy, une salle à man­ger avec une grande table pour les dî­ners entre amis, une chambre spa­cieuse dont les grands pla­cards de ran­ge­ment se fondent dans le dé­cor et un es­pace bu­reau mul­ti-usages noir et blanc, très gra­phique, équi­pé d’une ban­quette-lit pour les amis ou la fa­mille de pas­sage à Pa­ris », ex­plique Grégory. Du sur me­sure ! À quatre mains, le couple a mis en scène chaque pièce avec goût en ma­riant quelques meubles et ob­jets contem­po­rains à du mobilier vin­tage scan­di­nave des an­nées 50 et 60, en teck ou en pa­lis­sandre de Rio et par­fois si­gné de grands noms du de­si­gn, comme la ban­quette-lit du bu­reau dessinée par Poul Hun­de­vad. Les lu­mi­naires oc­cupent aus­si une place pré­pon­dé­rante dans cet élé­gant in­té­rieur : lampes à pied, ap­plique mu­rale à po­tence ar­ti­cu­lée fa­çon ate­lier, sus­pen­sion « Ve­ro­na » du de­si­gner Svend Mid­del­boe… au­tant de sources lu­mi­neuses qui créent l’am­biance et font le show le soir ve­nu. Tex­tiles, plaids et cous­sins, choi­sis pour leur cô­té gra­phique, créent le dé­cor tout en ap­por­tant cou­leur et confort. Dans ses dé­cors de table, Louise ré­serve une place par­ti­cu­lière aux cé­ra­miques du de­si­gner Jens Quist­gaard, qu'elle col­lec­tionne. L'ap­par­te­ment re­gorge de re­coins et de sur­prises : chaque com­mode ou en­fi­lade est le théâtre d’une mise en scène d’ob­jets par­fois sin­gu­liers. S'y croisent les étoiles en bronze de John Kos­tick, des bou­geoirs en bois, des mains en por­ce­laine, mais aus­si des fleurs, cac­tus ou suc­cu­lentes. En osant le mé­lange des genres, le couple a su mettre en scène son propre style. Cha­leu­reux, ori­gi­nal et so­phis­ti­qué.

Dos au bu­reau, la fan­tai­sie et la gaie­té s'en donnent à coeur joie en ver­sion Pop art. Des­sins au feutre si­gnés du duo Munchausen. Ban­quette-lit en pa­lis­sandre, Poul Hun­de­vad.

Am­biance co­sy dans la chambre à la sim­pli­ci­té cha­leu­reuse. Plaid gris, Ferm­li­ving. Peau de mou­ton, Mai­son Nor­dik. Com­mode, Ikea. Sé­ri­gra­phies, Jes­si­ca Sea­mans.

Un cous­sin co­lo­ré, un vase blanc gra­phique, une bras­sée de tu­lipes et le mobilier en teck se dé­ride ins­tan­ta­né­ment.

Deux mains en por­ce­laine (Mai­son Nor­dik) font sor­tir le ra­dia­teur de son ano­ny­mat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.