S’écrivent dans l’Orne

La sé­rie à suc­cès de France 2 est re­ve­nue ven­dre­di avec des épi­sodes in­édits. Le pre­mier, Thier­ry De­broux, per­che­ron d’adop­tion.

Le Journal de l'Orne - - Actualités - L’âme » Aga­tha » « tous « conser­ver Émi­lie JOUVIN

Bu­ré. L’épi­sode 18 de la sai­son 2 des Pe­tits meurtres d’Aga­tha Ch­ris­tie a été dif­fu­sé ven­dre­di 1er sep­tembre. Le scé­na­rio de L’homme au com­plet mar­ron est si­gné Thier­ry De­broux, un Per­che­ron d’adop­tion : sa femme, Anou­ch­ka Ving­tier, est ori­gi­naire de Mor­tagne-au-Perche.

Bu­ré, idéal pour écrire

Pen­dant ses va­cances, le bruxel­lois Thier­ry De­broux vient se res­sour­cer dans l’Orne, à Bu­ré, dans la mai­son fa­mi­liale. Un lieu idéal pour écrire : « Il me per­met de m’iso­ler, d’être loin de mon quo­ti­dien » , ex­plique ce­lui qui col­la­bore de­puis 2009 avec la pro­duc­trice des Pe­tits meurtres d’Aga­tha Ch­ris­tie, So­phie Ré­vil. Le quin­qua­gé­naire a ré­di­gé quatre scé­na­rios pour la pre­mière sai­son (An­toine Du­lé­ry jouait le com­mis­saire Jean La­ro­sière et Ma­rius Co­luc­ci l’ins­pec­teur Émile Lam­pion), et quatre autres pour la se­conde, dans la­quelle on re­trouve le com­mis­saire Lau­rence, la jour­na­liste Alice Avril, et Marlène Le­roy, l’exu­bé­rante se­cré­taire. « La pro­duc­trice pro­pose à l’en­semble des scé­na­ristes col­la­bo­ra­teurs une liste de ro­mans libres de droits. Nous pio­chons en­suite l’his­toire qui nous ins­pire. Celle qui se­ra par­faite pour nos hé­ros, en de­hors de l’en­quête » , ex­plique Thier­ry De­broux.

« Li­ber­té to­tale »

Les rap­ports psy­cho­lo­giques et sen­ti­men­taux entre les per­son­nages doivent en ef­fet évo­luer au fil de la sai­son. « Nous de­vons aus­si créer des si­tua­tions co­miques. C’est un double chal­lenge, et par­fois un casse-tête » , confie l’au­teur.

Une fois l’oeuvre choi­sie, Thier­ry De­broux jouit d’une « li­ber­té to­tale » pour le tra­vail d’écri­ture. « On s’éloigne par­fois com­plè­te­ment de l’his­toire ori­gi­nale. Dans

je n’ai gar­dé que le titre et un épi­sode du livre d’Aga­tha Ch­ris­tie. Le reste est le fruit de mon ima­gi­na­tion » .

In­ven­ter un Aga­tha Ch­ris­tie pour Noël

Car, si les po­li­ciers de la « Reine du crime » sont gé­niaux » , cer­tains ont mal vieilli : « Les fi­celles sont par­fois un peu trop grosses. Réa­dap­ter l’in­trigue, c’est évo­luer avec l’in­tel­li­gence du té­lé­spec­ta­teur, es­sayer de le pié­ger » . Cha­cun des scé­na­rios doit tou­te­fois

, de la ro­man­cière bri­tan­nique, pré­ser­ver son style ain­si que les mé­ca­nismes qui per­mettent par­fois de de­vi­ner l’iden­ti­té du cou­pable avant la fin de l’épi­sode.

Parce que Thier­ry De­broux est un des scé­na­ristes qui « prend le plus de li­ber­té » dans l’écri­ture, la pro­duc­trice de la sé­rie lui a pro­po­sé d’ima­gi­ner un film spé­cial pour Noël. Cette fois-ci, pas d’adap­ta­tion. Le Per­che­ron d’adop­tion a dû créer un Aga­tha Ch­ris­tie qui n’existe pas, « comme Lu­cky Luke ou As­té­rix ont pu connaître de nou­velles aven­tures avec d’autres scé­na­ristes que leur créa­teur » . Conce­voir ce neu­vième scé­na­rio des Pe­tits meurtres, « à la ma­nière de », a été gri­sant : « J’ai bon­di sur l’oc­ca­sion » , rap­porte le quin­qua­gé­naire. Ce­lui qui a « dé­vo­ré tous les

quand il était ado s’est na­tu­rel­le­ment glis­sé dans la peau de l’au­teur de Mort sur le Nil. « Je me sens à l’aise dans son uni­vers » .

Une fois en­core, c’est à Bu­ré, que Thier­ry De­broux a noir­ci les pages. Le fruit de son tra­vail - in­ti­tu­lé Le crime de Noël - se­ra tour­né à l’au­tomne et dif­fu­sé en dé­cembre.

Cinq mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs

D’ici là, quatre épi­sodes in­édits sont programmés et pro­mettent de drôles de sur­prises. Exemple dans l’Homme au com­plet mar­ron, où le cy­nique com­mis­saire Lau­rence va de­voir se tra­ves­tir…

Le scé­na­riste a-t-il des liens avec les ac­teurs ? « Oui, je les connais bien ! Je me rends par­fois sur le tour­nage, à Lille. J’écoute leurs en­vies, leurs dé­si­rs. Ce­la sert de ma­tière pour la suite » .

Une re­cette qui fonc­tionne : Les Pe­tits meurtres d’Aga­tha Ch­ris­tie a été élue sé­rie pré­fé­rée des Fran­çais en 2016. Entre quatre et cinq mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs suivent les aven­tures de Swan Lau­rence et Alice Avril (in­car­nés par Sa­muel La­barthe et Blan­dine Bel­la­voir) sur France 2. La fic­tion est éga­le­ment un suc­cès à l’étranger. Les in­trigues fi­ce­lées à Bu­ré font ain­si le tour du monde !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.