Plus ac­ces­sible, plus ou­vert… la nou­velle Croix-Rouge fait sa ren­trée

Le Journal de l'Orne - - Argentan - T.R. Pos­si­bi­li­té de faire des dons di­rec­te­ment sur place à la Croix-Rouge, 8 place du Dr-Coui­naud, 61200 Ar­gen­tan. L’as­so­ciai­tion fait son lo­to sa­me­di 16 sep­tembre au Hall du Champ-de-Foire à par­tir de 20 h. Ré­ser­va­tion au 02 33 66 14 05 ou 06 66 79 06 3

De­puis jan­vier 2017, la CroixRouge est ins­tal­lée dans ses nou­veaux lo­caux. « Je vou­lais qu’ils soient en centre-ville et très ac­ces­sible. » Les voeux de la pré­si­dente de l’an­tenne d’Ar­gen­tan, Nel­ly Quin­cé ont été en­ten­dus. Pré­sente sur la place du Doc­teurCoui­naud (comme la mai­rie), la Croix-Rouge est dé­sor­mais bien plus vi­sible que lors­qu’elle se trou­vait rue des Mou­lins.

Bien que ce soit la pre­mière ren­trée pour l’as­so­cia­tion, quelques idées sont en train d’éclore dans la tête des bé­né­voles. « On com­mence à avoir des pro­jets » , confirme la res­pon­sable.

Quelques nou­veau­tés

Ain­si, dans l’ar­rière-bou­tique, l’as­so­cia­tion a com­men­cé à en­tre­po­ser des pe­tits meubles avec l’idée, pour­quoi pas, d’ou­vrir une sorte de bro­cante. « À par­tir du mois d’oc­tobre, on va es­sayer d’ou­vrir deux après-mi­di par mois » , pour cette nou­velle ac­ti­vi­té.

Pour, pour­quoi pas plus tard, « or­ga­ni­ser des ate­liers, pour les bénéficiaires, de re­mise en forme de ces meubles et bi­be­lots » .

La res­pon­sable a d’ailleurs mis en place un ate­lier tri­cot (l’ai­guille en fo­lie), où ceux qui le sou­haitent peuvent ve­nir tri­co­ter et dis­cu­ter. Et que ce soit pour le tri­cot ou les meubles, « c’est pour créer un peu de liens so­ciaux » , sou­ligne la di­rec­trice

Fi­na­le­ment, au rayon des nou­veau­tés se trouve la vo­lon­té de la Croix-Rouge d’être le plus ac­ces­sible pos­sible. Ils vont donc élar­gir leurs ho­raires d’ou­ver­ture. « On se­ra dé­sor­mais ou­vert les jours de mar­chés, le mar­di ma­tin à par­tir du 19 sep­tembre de 10 heures à 12 heures. »

Plus que des aides fi­nan­cières

Mais au de- là des simples (mais pri­mor­diales) ser­vices que pro­cure la bou­tique de la Croix- Rouge, l’as­so­cia­tion est aus­si sur tous les fronts so­ciaux. Nel­ly Quin­cé sort un énorme clas­seur de son bu­reau et le dé­pose sur la table. Il re­groupe tous les dos­siers sur les­quels l’as­so­cia­tion est in­ter­ve­nue de­puis le dé­but de l’an­née.

« On aide les gens d’Ar­gen­tan et des en­vi­rons dans tous les do­maines. Voi­ture, trans­ports, élec­tri­ci­tés… » Il suf­fit de voir l’épais­seur du clas­seur pour com­prendre la de­mande réelle qui a be­soin des ser­vices de ce genre d’as­so­cia­tion.

« On ne four­nit pas qu’une aide fi­nan­cière. On es­saie au maxi­mum d’ac­com­pa­gner les gens dans les dé­marches ad­mi­nis­tra­tives ou so­ciales. Par­fois on fait leurs cour­riers, on ré­dige des lettres… » en clair, la Croix-Rouge n’est pas une banque, « nous ne sommes pas li­mi­tés aux aides fi­nan­cières ! »

Une chose est cer­taine, la Croix-Rouge est conti­nuel­le­ment à la re­cherche de nou­veaux dons ou de bé­né­voles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.