Ex­trait d’On ne Voyait que le Bon­heur

Le Journal de l'Orne - - Loisirs -

« Une vie, et j’étais bien pla­cé pour le sa­voir, vaut entre trente et qua­rante mille eu­ros. Une vie ; le col en­fin à dix cen­ti­mètres, le souffle court, la nais­sance, le sang, les larmes, la joie, la dou­leur, le pre­mier bain, les pre­mières dents, les pre­miers pas ; les mots nou­veaux, la chute de vé­lo, l’ap­pa­reil den­taire, la peur du té­ta­nos, les blagues, les cou­sins, les va­cances, les potes, les filles, les tra­hi­sons, le bien qu’on fait, l’en­vie de chan­ger le monde. Une vie…

Entre trente et qua­rante mille eu­ros si vous vous faites écra­ser. Vingt, vingt­cinq mille si vous êtes un en­fant. Un peu plus de cent mille si vous êtes dans un avion qui vous écra­bouille avec deux cent vingt-sept autres vies. Com­bien va­lurent les nôtres… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.