Pour chan­ter comme au Moyen-Âge

Le Journal de l'Orne - - Loisirs - Gique » « sé­mio­lo- Pra­tique. La ses­sion 2017-2018 de l’Ate­lier de Chant Li­tur­gique Mé­dié­val com­men­ce­ra le sa­me­di 4 no­vembre, à rai­son d’une séance tous les pre­miers sa­me­dis du mois, de 14 heures à 17 heures, à la Mai­son des Quatre Vents, la bi­blio­thèque-m

Chant. Pour la cin­quième an­née consé­cu­tive, la bi­blio­thèque de Giel-Courteilles pro­pose une ac­ti­vi­té de chant, plus pré­ci­sé­ment du chant li­tur­gique mé­dié­val. Bien sûr le chant dit gré­go­rien prend une place de choix .

Un che­min vers la po­ly­pho­nie

Il est pré­sen­té se­lon dif­fé­rentes in­ter­pré­ta­tions, se­lon les époques : chant

, qui es­saie de dé­chif­frer les neumes de l’époque ca­ro­lin­gienne, dans le style du chant tra­di­tion­nel tel qu’il est pra­ti­qué dans toutes les ci­vi­li­sa­tions du monde ; chant d’in­fluence by­zan­tine, avec bour­don et isôn , comme est in­ter­pré­té le vieux­ro­main par l’en­semble Or­ga­num de Mar­cel Pe­rès.

En­fin, Le chant gré­go­rien dé­bouche sur la po­ly­pho­nie : po­ly­pho­nies an­ciennes comme l’or­ga­num, celles du style de l’école Notre-Dame de Pa­ris, qui elles donnent ac­cès aux chants pro­fanes : chant de trou­vères et de l’amour cour­tois ; le faux­bour­don en­fin, pra­ti­qué de­puis la fin du Moyen-Age jus­qu’au XIXe et XXe siècle.

Dé­chif­frer les neumes

L’Ate­lier abor­de­ra le dé­chif­frage des neumes – les an­cêtres des notes – qui per­met de re­nou­ve­ler l’in­ter­pré­ta­tion tra­di­tion­nelle du chant gré­go­rien. L’his­toire de la mu­sique, du sol­fège mé­dié­val, l’uti­li­sa­tion du la­tin, du vieux fran­çais, et de leur pro­non­cia­tion se­ront aus­si évo­quées. Et bien sûr la pra­tique du chant reste le point im­por­tant : mise en voix, jus­tesse, timbre, pour pré­sen­ter les pièces en fin de séance à l’église de Giel.

Cette an­née en­core le thème choi­si pri­vi­lé­gie la Nor­man­die, puisque la ses­sion s’in­ti­tule « Sur les che­mins du Mont-SaintMi­chel » . Les chants trai­te­ront de Saint Mi­chel, l’ar­change, le pe­seur des âmes, le gar­dien du Pa­ra­dis, comme il re­pré­sen­té sur les ma­gni­fiques pein­tures mu­rales de l’église de Lou­cé. Mais aus­si le guer­rier, l’idéal du che­va­lier. Tous ces as­pects se­ront évo­qués dans le choix des pièces étu­diées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.