1er tri­ath­lon en salle pour les Tan­gos

Le Journal de l'Orne - - Sports -

Ar­gen­tan. Di­manche 5 no­vembre, le co­mi­té du Cal­va­dos or­ga­ni­sait le pre­mier tri­ath­lon en salle à la halle d’Or­na­no de Mon­de­ville.

De nom­breuses per­for­mances ont été réa­li­sées avec en­vi­ron 200 ath­lètes dont des ath­lètes de la Manche et de l’Orne.

Léa Cou­lange, Bap­tiste Boi­tard et Va­len­tin Mar­ti­neau du club de la Bayard Ath­lé­tisme d’Ar­gen­tan ont fait le dé­pla­ce­ment.

Tous les trois évo­luant en ca­té­go­rie mi­nimes, c’était l’oc­ca­sion de voir à quel ni­veau ils se si­tuaient.

La pre­mière épreuve est pour les gar­çons, le saut en lon­gueur dès 13 h 45. Quelques pro­blèmes de marques sur le pre­mier saut, très vite cor­ri­gés par leur en­traî­neur John Lai­né, et le duo réus­sit le deuxième saut. 4 m pour Bap­tiste et 3 m 53 pour Va­len­tin. Le der­nier saut ne don­ne­ra rien de plus.

Tri­ath­lon spé­cial

Le trio avait dé­ci­dé de réa­li­ser un tri­ath­lon spé­cial, un 1000 m un concours et une course in­fé­rieure à 200 m donc après le concours (la lon­gueur) il leur res­tait le 50m et le 1000m. N’étant pas spé­cia­liste de la vi­tesse pure, le 50 m n’a pas per­mis de mon- ter le nombre de points si­gni­fi­ca­ti­ve­ment, 7 » 74 pour Bap­tiste et 8 » 30 pour Va­len­tin.

L’heure du 1000 m ar­rive en­fin et Bap­tiste était le plus at­ten­du, en tout cas par son en­traî­neur.

« Les en­traî­ne­ments se dé­roulent très bien et Bap­tiste est de­ve­nu lea­der du groupe, je vou­lais voir ce qu’il va­lait sur 1000m en ce dé­but de sai­son » , dé­clare son en­traî­neur.

Après un dé­part très ra­pide, c’est en queue de pe­lo­ton que le jeune se re­trouve. 2 tours de piste et quelques places ga­gnées, il aborde le der­nier tour sur les bases de 3’15 mais le rythme im­po­sé de­puis le dé­part charge les jambes. il passe la ligne en 3’18

Va­len­tin Mar­ti­neau s’élance dans la 2e sé­rie. Il se doit de faire mieux que son co­équi­pier pour ga­gner le pa­ri d’avant course. Sur de bonnes bases, éga­le­ment au 3e tour, ça va se jouer à pas grand-chose. Les deux der­niers tours sont dif­fi­ciles et le chro­no file à toute vi­tesse. Dom­mage pour lui, le temps s’ar­rête sur 3’23

Léa Cou­lange s’est élan­cée sur la lon­gueur 1h15 plus tard. Pour la seule fé­mi­nine du groupe, c’est éga­le­ment un pro­blème de marque sur la course d’élan. Elle se pro­jette tout de même à 4m.

Sur le 50 m, après un dé­part un peu ra­té, elle réus­sit à se his­ser à la 3e place de sa sé­rie pour fi­nir en 7’74

La der­nière épreuve très ap­pré­ciée de la jeune et très at­ten­due de­vait se cou­rir à 18h20. Le 1000 m a fi­na­le­ment été avan­cé pour se dé­rou­ler à 18 h sans pré­ve­nir que les mi­nimes filles dé­bu­te­raient les sé­ries.

Donc mal échauf­fée et dans le stress, Léa Cou­lange prend le dé­part et fait ce qu’elle peut. Très vite as­phyxiée, la jeune n’a pu gar­der le tem­po qu’elle sou­hai­tait im­po­ser. Dé­çue mais re­van­charde, elle re­vien­dra, mais cette fois- ci, dans de bonnes condi­tions.

Le Trio Boi­tard, Cou­lange et Mar­ti­neau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.