Un homme dis­pa­ru de­puis plus d’un an à Cléon : l’en­quête au point mort

En mai 2016, Re­né Le­duc a dis­pa­ru à Cléon, com­mune dans la­quelle il ré­side. Plus d’un an après, l’en­quête est au point mort mal­gré les ap­pels à té­moins lan­cés par son fils. Pré­ci­sions.

Le Journal d'Elbeuf - - La Une -

« Je ne perds pas es­poir. » Gré­go­ry Le­duc ne veut pas bais­ser les bras. De­puis le 19 mai 2016, son père Re­né, han­di­ca­pé mo­teur vi­vant à Cléon est por­té dis­pa­ru. Plus d’un an après, l’en­quête est au point mort.

Ce sont les voi­sins de Re­né Le­duc qui ont aler­té sa fa­mille de sa dis­pa­ri­tion. Le 19 mai 2016, ces der­niers, qui aident ré­gu­liè­re­ment l’homme en fau­teuil rou­lant et ont une clé de son do­mi­cile, s’étonnent de ne pas voir la voi­ture de Re­né. « En gé­né­ral, mon père les pré­vient quand il doit par­tir loin », ex­plique Gré­go­ry.

« Tout porte à croire qu’il est par­ti pré­ci­pi­tam­ment »

Dans le do­mi­cile de Re­né Le­duc, « toutes ses af­faires étaient là, il s’était fait à man­ger, le ra­dia­teur était en fonc­tion­ne­ment, le re­pas était sur le feu », re­late son fils, qui ajoute « tout porte à croire qu’il est par­ti pré­ci­pi­tam­ment. Mais on ne sait pas trop pour­quoi. Je sais qu’il de­vait al­ler à la bou­tique Orange de Tour­ville-la-ri­vière. C’est ce qui me pa­raît le plus pro­bable ».

« C’est dur de res­ter dans le doute »

Qu’au­rait-il bien pu se pas­ser après ce sup­po­sé pas­sage à Tour­ville-la-ri­vière ? Gré­go­ry ne peut que spé­cu­ler. « Mon père est en fau­teuil rou­lant, peu­têtre qu’il a fait une mau­vaise ren­contre. On ne sait pas, on peut tout ima­gi­ner… C’est dur de res­ter dans le doute, de ne pas sa­voir où il est ni dans quel état. Ce n’est pas évident à gé­rer, on ne sait pas du tout comment ré­agir. »

Gré­go­ry agit pour­tant. Il par­tage ré­gu­liè­re­ment un ap­pel à té­moins sur les ré­seaux so­ciaux. Une page Fa­ce­book a même été créée pour re­layer l’avis de re­cherche.

Au­cun élé­ment pro­bant

Du cô­té de la po­lice, Gré­go­ry af­firme n’avoir « au­cune nou­velle. Ils n’ont au­cune piste de­puis le si­gna­le­ment de la dis­pa­ri­tion le 22 mai 2016 ».

Hor­mis le si­gna­le­ment du dis­pa­ru et de son vé­hi­cule, une Ford Fu­sion cou­leur bleu-gris, adap­tée à son han­di­cap, les en­quê­teurs de la Sû­re­té dé­par­te­men­tale ne dis­posent d’au­cun élé­ment pro­bant pour avan­cer dans l’en­quête.

D’après nos in­for­ma­tions, l’of­fi­cier en charge du dos­sier a quit­té le ser­vice de­puis plu­sieurs mois et l’en­quête est au point mort. La faute à un manque de moyens hu­mains et à des dos­siers lais­sés en sus­pens.

Toute per­sonne sus­cep­tible d’avoir des in­for­ma­tions sur la dis­pa­ri­tion de Re­né Le­duc est in­vi­tée à contac­ter l’hô­tel de po­lice de Rouen au 02 32 81 25 00.

Ju­lien BOUTEILLER / 76ac­tu

Re­né Le­duc, homme de 53 ans en fau­teuil rou­lant, a dis­pa­ru de son do­mi­cile de Cléon de­puis mai 2016. Un an après, l’en­quête n’a rien don­né. Sa voi­ture, une Ford Fu­sion bleu-gris, a éga­le­ment dis­pa­ru (pho­to : DR)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.