Bri­gitte Gentes : « Une ren­trée se­reine »

Le Journal d'Elbeuf - - Actualité - Pro­pos recueillis par Guillaume VERDU

« Le dé­dou­ble­ment des classes de CP doit per­mettre de maî­tri­ser les en­sei­gne­ments fon­da­men­taux »

« J’ai vu des en­sei­gnants avec les yeux qui brillent et pas un élève maus­sade. » L’ins­pec­trice de l’édu­ca­tion na­tio­nale dans la cir­cons­crip­tion d’el­beuf (qui re­groupe les com­munes d’orival, La Londe, El­beuf, SaintAu­bin-lès-el­beuf, Cau­de­bec-lès-el­beuf et SaintPierre-lès-el­beuf) s’est mon­trée par­ti­cu­liè­re­ment sa­tis­faite de la ren­trée des classes. En­tre­tien. Quel bi­lan faites-vous de la ren­trée sco­laire ?

C’est très po­si­tif. J’ai eu l’oc­ca­sion de par­cou­rir les écoles, pour ren­con­trer les en­sei­gnants et les élèves au tra­vail. La ren­trée s’est dé­rou­lée de ma­nière se­reine, avec des en­sei­gnants heu­reux de re­prendre le tra­vail et des élèves heu­reux de dé­cou­vrir leur nou­veau maître.

La cir­cons­crip­tion compte 35 écoles, mais je ne peux pas en­core dire de fa­çon dé­fi­ni­tive com­bien il y a d’élèves. Tout ce­la de­vrait être tran­ché jeu­di (NDLR, le 7 sep­tembre), au cours d’une réunion sur la carte sco­laire. Par­mi les nou­veau­tés de la ren­trée, il y a le re­tour de la se­maine des quatre jours…

Ce n’est pas exac­te­ment le re­tour des quatre des jours, c’est plus de sou­plesse sur le temps sco­laire, pour cer­taines com­mu­nau­tés édu­ca­tives. Et j’in­siste sur l’im­por­tance de la com­mu­nau­té édu­ca­tive, puisque pour que les pro­jets de se­maine des quatre jours soient va­li­dés par l’aca­dé­mie, il fal­lait im­pé­ra­ti­ve­ment que les en­sei­gnants, les pa­rents d’élèves et les élus soient d’ac­cord. Dans la cir­cons­crip­tion, trois com­munes ont de­man­dé à ré­par­tir le temps sco­laire sur quatre jours : Orival, La Londe et Saint-aubin-lès-el­beuf. Il n’y a pas eu de sou­ci pour que leur de­mande soit ac­cep­tée. La pos­si­bi­li­té de chan­ger le temps sco­laire a été au­to­ri­sée par un dé­cret du mi­nistre de l’édu­ca­tion na­tio­nale, Jean-mi­chel Blan­quer, en juin. N’y a-t-il pas eu des

pro­blèmes pour mettre ce chan­ge­ment en place dans un dé­lai aus­si court ?

Non. Une fois le dé­cret pa­ru, les ré­seaux de com­mu­ni­ca­tion ont très bien fonc­tion­né entre les élus, les pa­rents et les en­sei­gnants. Dans les écoles concer­nées, la ren­trée s’est faite sans

au­cun sou­ci. Autre nou­veau­té de la ren­trée : les classes de CP dé­dou­blées.

Les ef­fec­tifs ont été ré­duits pour fa­vo­ri­ser à 100 % la réus­site des élèves dans les éta­blis­se­ments Ré­seau édu­ca­tion prio­ri­taire ren­for­cé (Rep +), afin

qu’ils par­viennent à maî­tri­ser les sa­voirs fon­da­men­taux. En de­hors des Rep +, cette ré­forme concerne l’école Saint-exu­pé­ry de Cau­de­bec-lès- El­beuf, qui dé­ci­dé d’ap­pli­quer la même me­sure. Le dé­dou­ble­ment des classes de CP a-t-il en­traî­né des re­cru­te­ments d’en­sei­gnants ?

Nous avons sur­tout re­de­ployé des per­sonnes en­ga­gées sur l’opé­ra­tion « Plus de maîtres que classes ». Par ailleurs, nous al­lons ac­com­pa­gner les en­sei­gnants concer­nés par ces classes, pour tra­vailler sur la di­dac­tique et la pé­da­go­gie. Avec 12 élèves au lieu de 24, ce n’est plus pa­reil. Le rythme se­ra plus in­tense. Il faut re­pen­ser le temps de l’en­fant. Ce­la né­ces­site une for­ma­tion adap­tée pour les en­sei­gnants. Nous al­lons tra­vailler en lien avec la re­cherche pour faire évo­luer nos com­pé­tences di­dac­tiques. La dé­ci­sion de fer­mer une classe à l’école Jules-verne de Saint-pierre-lès-el­beuf se­ra-t-elle main­te­nue ?

Je suis al­lée dans l’école Jules-verne, le jour de la ren­trée, comp­ter les élèves dans chaque classe. J’ai trans­mis les don­nées à ma­dame la Dasen (Di­rec­trice aca­dé­mique des ser­vices de l’édu­ca­tion na­tio­nale). C’est elle qui pren­dra la dé­ci­sion au mo­ment de l’éta­blis­se­ment de la carte sco­laire, alors qu’elle au­ra en main tous les chiffres du dé­par­te­ment.

L’ins­pec­trice de l’édu­ca­tion na­tio­nale Bri­gitte Gen­tès dresse un bi­lan po­si­tif de la ren­trée des classes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.