SÉ­CU­RI­TÉ ROU­TIÈRE. « Trop de morts » sur les routes de Seine-ma­ri­time : 37 per­sonnes dé­cé­dées Les fo­rains ont blo­qué l’a13, mar­di ma­tin

Le Journal d'Elbeuf - - Actualité -

« Même si le nombre d’ac­ci­dents est en baisse, il y a trop de morts en Seine-ma­ri­time. » Les au­to­ri­tés ju­di­ciaire et ad­mi­nis­tra­tive ont ap­puyé ce constat d’une même voix, ce lun­di, par l’in­ter­mé­diaire du pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Rouen, Pas­cal Prache, et du di­rec­teur de ca­bi­net de la pré­fète de Seine-ma­ri­time, Jean-marc Mag­da.

De­puis le dé­but de l’an­née, la Seine-ma­ri­time dé­nombre 35 ac­ci­dents mor­tels et 37 morts sur les routes du dé­par­te­ment. Le der­nier a eu lieu au Havre, di­manche 10 sep­tembre : trois per­sonnes sont dé­cé­dées dans un violent face-à-face.

« Les ac­ci­dents en se­maine ont lieu le ma­tin et le soir, lors des dé­pla­ce­ments pen­du­laires, do­mi­cile-tra­vail, là où la vi­gi­lance est moindre » , in­dique Jean-marc Mag­da, qui s’in­quiète de l’ar­ri­vée de l’au­tomne, « avec la nuit qui ar­rive En Seine-ma­ri­time, 37 morts de­puis le dé­but de l’an­née 2017. plus vite et les feuilles sur les routes » .

Pour la pre­mière fois cette an­née, l’al­cool est la pre­mière cause des ac­ci­dents, sui­vie de près par la vi­tesse et le re­fus de prio­ri­té. « 22 % des ac­ci­dents cor­po­rels sont liés à l’al­cool » , pré­cise Her­vé Poues­sel, com­man­dant de l’es­ca­dron dé­par­te­men­tal de sé­cu­ri­té rou­tière.

Le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Rouen et le sous-préfet de Seine-ma­ri­time se sont ren­dus, ce lun­di, à une opé­ra­tion de contrôle rou­tier sur la route de Saint- Mar­tin- de- Bo­scher­ville, près de Rouen, pour no­tam­ment rap­pe­ler la sé­vé­ri­té de la justice face aux dé­lits et crimes rou­tiers.

« Il y a im­mo­bi­li­sa­tion du vé­hi­cule et confis­ca­tion du per­mis de conduire pour les grands ex­cès de vi­tesse. La ré­ci­dive sous l’em­pire de stu­pé­fiants et/ou d’al­cool, en­traîne là aus­si la confis­ca­tion du vé­hi­cule et l’an­nu­la­tion du per­mis. S’il y a un cri­tère de gra­vi­té comme le re­fus d’ob­tem­pé­rer, il y a dé­fer­re­ment de­vant le tri­bu­nal et garde à vue au­to­ma­ti­que­ment » , in­siste Pas­cal Prache.

Dans le vi­seur des forces de l’ordre, no­tam­ment : les conduites sans per­mis. « Nous avons ar­rê­té, en zone gen­dar­me­rie, 389 conduc­teurs sans per­mis de­puis le dé­but de l’an­née », pré­cise le chef d’es­ca­dron Her­vé Poues­sel.

Ven­dre­di 1er sep­tembre, le gé­né­ral Bru­no Bres­son, nou­veau chef ré­gio­nal de la gen­dar­me­rie de Nor­man­die, in­di­quait pour sa part por­ter une at­ten­tion toute par­ti­cu­lière à la sé­cu­ri­té rou­tière, le nombre de morts en zone gen­dar­me­rie étant su­pé­rieur sur les huit pre­miers mois de l’an­née par rap­port à la même pé­riode en 2016.

Ra­phaël Thual / 76 Ac­tu TOUR­VILLE-LA-RI­VIÈRE.

Dans le cadre de la jour­née de mo­bi­li­sa­tion contre la ré­forme du Code du tra­vail, mar­di, les fo­rains de Nor­man­die et d’ailleurs étaient ap­pe­lés à dé­fendre leur pro­fes­sion, qu’ils consi­dèrent me­na­cée. Peu avant 7h30, ils ont en­tre­pris de blo­quer l’au­to­route A13, à Tour­ville-la-ri­vière, pa­ra­ly­sant le tra­fic sur cet axe très em­prun­té à cette heure ma­ti­nale.

Les fo­rains ont quit­té le lieu­dit Mai­son Brû­lée, peu avant 7h30. Ils ont en­suite em­prun­té l’a13 en di­rec­tion de Tour­ville-laRi­vière, dans le sens Pro­vince-pa­ris, blo­quant ain­si une por­tion de l’au­to­route. À 8h30, 14 ca­mions blo­quaient deux voies de l’au­to­route au ni­veau de l’échan­geur A13/A28 et 14 ki­lo­mètres de bou­chons étaient re­cen­sés. Une voie lais­sée libre per­met­tait tout de même aux au­to­mo­bi­listes de cir­cu­ler… à vi­tesse ré­duite. La circulation a été per­tur­bée une grande par­tie de la ma­ti­née, au grand dam des au­to­mo­bi­listes, qui ont dû s’ar­mer de pa­tience.

Les fo­rains sont in­quiets pour Les fo­rains ont blo­qué l’a 13, mar­di. (© DR)

la sur­vie de la pro­fes­sion, avec la ré­forme du droit tra­vail. La me­sure qui leur pose pro­blème est la mise en place d’ap­pels d’offres pour l’oc­cu­pa­tion du do­maine pu­blic. « Sur les fêtes, il ne se­ra plus ques­tion d’an­cien­ne­té pour les fo­rains qui oc­cupent des places trans­mises le plus sou­vent de gé­né­ra­tion en gé­né­ra­tion. Ce dé­cret pour­rait faire le jeu des élus qui veulent sup­pri­mer les fêtes fo­raines, à un mo­ment où on tente de nous dé­lo­ca­li­ser hors des centres-villes », ex­plique Karl To­quard, un Eu­rois qui a créé une as­so­cia­tion de dé­fense des fo­rains et cir­cas­siens il y a quelques se­maines. 76 Ac­tu

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.