■ BLOC-NOTES ■

Le Journal d'Elbeuf - - Agglomération -

L’eau est l’élé­ment le plus im­por­tant sur… Terre. No­tam­ment avec les mers et océans, mais aus­si dans notre corps qui en est com­po­sé à 65 %. Cette eau po­table est dis­tri­buée via des châ­teaux d’eau qu’il faut sur­veiller. C’est ce que fait la Mé­tro­pole de­puis le mois de mai sur le châ­teau d’eau im­plan­té dans Le ré­ser­voir vu de l’in­té­rieur. Il peut re­cueillir 2000 mètres cubes d’eau. le parc du châ­teau quar­tier Blin, la fin des tra­vaux étant pré­vue en oc­tobre.

Des plaques de bé­tons se sont dé­ta­chées au fil du temps sur les pi­liers de sou­tè­ne­ment du ré­ser­voir vi­sibles à l’oeil nu. « Ré­gu­liè­re­ment, la Di­rec­tion de l’eau et tra­vaux neufs de la Mé­tro­pole ins­pecte les édi­fices vi­taux que sont les châ­teaux d’eau, ex­plique Loïc Sté­fa­niak, char­gé d’opé­ra­tions au sein de la Di­rec­tion de l’eau. Sur le ter­ri­toire de Saint-au­bin, ils sont au nombre de deux et nous avons pu consta­ter que ce­lui du quar­tier Blin né­ces­si­tait des tra­vaux d’en­tre­tien. Certes, il n’y a au­cun dan­ger dans l’ur­gence, mais des tra­vaux à ef­fec­tuer en ex­té­rieur et à l’in­té­rieur même du ré­ser­voir sont im­por­tants »

Sur place, on peut ef­fec­ti­ve­ment consta­ter que des ar­ma­tures en fer des pi­liers sont vi­sibles, tout comme on peut Chaque cen­ti­mètre car­ré ex­té­rieur et in­té­rieur est ins­pec­té à l’aide d’une na­celle.

aper­ce­voir au mi­lieu du ré­ser­voir une fis­sure certes lé­gère, mais une fis­sure quand même. Quand on sait que le ré­ser­voir contient 2 000 mètres cubes d’eau, soit 2 000 000 de litres, on n’ose ima­gi­ner les dé­gâts que pour­rait pro­vo­quer une rup­ture. Mais, il n’y a au­cun dan­ger, la ré­ha­bi­li­ta­tion est en cours.

Du­rant tout le temps des tra­vaux le ré­ser­voir a bien en­ten­du été vi­dé mais les consom­ma­teurs

ne se sont aper­çus de rien, un sys­tème de vannes, d’in­ter­con­nexions per­met­tant d’ali­men­ter en eau po­table tout le ré­seau.

Il faut en­fin no­ter que les tra­vaux re­pré­sentent un coût de plus de 400 000,00 € à charge de la mé­tro­pole. La com­mune a, quant à elle, pu choi­sir la cou­leur qui se­ra ap­po­sée, mais la­quelle ? Sur­prise à dé­cou­vrir dans un mois.

Mi­chel GUILBERT Portes ou­vertes à l’ecole du chat. Sa­me­di 16 sep­tembre, de 14h30 à 18h, l’école du chat ouvre ses portes au pu­blic, pour ceux qui veulent adop­ter chats et cha­tons. Il est re­com­man­dé de ve­nir avec un pa­nier de trans­port, un jus­ti­fi­ca­tif de do­mi­cile et son ché­quier. Re­prise de ter­rains dans le ci­me­tière. A par­tir du 1er jan­vier, il se­ra pro­cé­dé à la re­prise des ter­rains dans le ci­me­tière com­mu­nal. Cette me­sure concerne les conces­sions non re­nou­ve­lées dans les dé­lais pres­crits sui­vantes : les conces­sions cin­quan­te­naires ac­quises avant le 1er jan­vier 1966 ; les conces­sions tren­te­naires ac­quises avant le 1er jan­vier 1986 ; les conces­sions quin­ze­naires ac­quises avant le 1er jan­vier 2001 ; ain­si que les ter­rains non concé­dés dans les­quels ont eu lieu des in­hu­ma­tions avant le1er jan­vier 2008. La liste des conces­sions est af­fi­chée au ci­me­tière et consul­table en mai­rie au ser­vice état-civil.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.