Cette fois, c’est bien la fin

Le Journal d'Elbeuf - - Eure -

C’est le chant du cygne du bar­rage, pas ce­lui des cygnes qui re­gardent un peu tristes les en­gins de chan­tier, dé­truire un ou­vrage ini­tia­le­ment construit en 1864.

Des jog­gers, ri­ve­rains, pê­cheurs, simples pas­sants, ou amou­reux de la na­ture se fai­saient la ré­flexion sui­vante : « C’est triste, c’est une par­tie de notre jeunesse, de notre pa­tri­moine qui s’en va ».

Un mo­nu­ment s’en va

Ef­fec­ti­ve­ment de­puis le mi­lieu de la se­maine der­nière des en­gins de chan­tier et autres pel­le­teuses ont at­ta­qué la dé­mo­li­tion pro­gram­mée et pour­tant contes­tée - voir notre édi­tion du 13 avril der­nier - Après avoir abat­tu les quelques arbres qui bordent l’île, et en­le­vé la par­tie mé­tal­lique de la pas­se­relle per­met­tant de fran­chir la ri­vière, les en­gins sta­bi­lisent les rives pour

pou­voir mettre à mal les tonnes de bé­tons qui ont per­mis, des dé­cen­nies du­rant, de ré­gu­ler le débit de l’eau, pour le plus grand

plai­sir des pê­cheurs, ma­raî­chers et autres scien­ti­fiques de la na­ture.

Une nou­velle pas­se­relle de- vrait per­mettre de ré­ta­blir l’ac­cès à l’île aux Moines.

Quand ? L’ave­nir nous le di­ra !

Les en­gins de chan­tier vont avoir rai­son du bar­rage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.