Ren­trée sous le signe des nou­veau­tés

Le Journal d'Elbeuf - - Agglomération -

Même si L’EMDAE a conser­vé son en­ti­té (École de mu­sique et de danse de l’ag­glo­mé­ra­tion el­beu­vienne), elle ne cesse chaque an­née d’évo­luer. Créée en 1969, l’école s’est en­ri­chie l’an der­nier d’une sec­tion théâtre avec ses trois cours en­fants, ados et adultes. Les ate­liers sont ré­gu­liè­re­ment fré­quen­tés « pour par­ta­ger un tra­vail de troupe, et at­teindre le Graal : pré­sen­ter son tra­vail de­vant un pu­blic » .

Des ate­liers plus an­ciens tiennent à coeur à Cé­cile Fron­tier, la di­rec­trice de l’école, comme la danse, mais aus­si la mu­sique ins­tru­men­tale avec entre autres l’or­chestre d’har­mo­nie ou vo­cal, avec les cho­rales adultes et en­fants. « Je vou­drais sou­li­gner qu’il est pos­sible de pra­ti­quer sa pas­sion de jouer d’un ins- Se re­trou­ver au mi­lieu d’un or­chestre sym­pho­nique est pos­sible au sein de L’EMDAE.

tru­ment pour la mo­dique somme de 15 € par an », a dé­cla­ré la di­rec­trice.

Elle est en­suite fière d’an­non­cer la créa­tion pour cette nou­velle sai­son de deux ate­liers : un de jazz et un de per­cus­sions. « Ces deux ate­liers vont per­mettre à chaque mu­si­cien d’ap­prendre à tra­vailler, mais sur­tout jouer en­semble, a-t-elle pré­ci­sé. Je vou­drais aus­si in­sis­ter sur l’ac­cueil fait au pu­blic souf­frant d’un han­di­cap, ce même en danse. Cette dis­ci­pline peut être pra­ti­quée dès l’âge de quatre ans, alors que les en­fants de cinq ans peuvent être éveillés à la mu­sique. »

Plus que ja­mais, L’EMDAE est plu­ri­dis­ci­pli­naire avec un fil rouge : la bonne hu­meur. Les per­sonnes in­té­res­sées par toute sorte de danse, même ac­tuelle, par la pra­tique d’un ins­tru­ment, ou s’ex­pri­mer en chan­tant ou jouant du théâtre peuvent té­lé­pho­ner au 02 35 77 42 21.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.