« Fron­deur » ou « éclai­reur » ?

Le Journal du Centre - - Elections Legislatives -

Ch­ris­tian Paul n’a ja­mais ap­pré­cié que l’on qua­li­fie son at­ti­tude à l’égard du gou­ver­ne­ment de « fronde ». Lui a tou­jours pré­fé­ré ce­lui d’« éclai­reur ». Le mot « fronde », pour­tant, s’est im­po­sé. Chez les so­cia­listes de la Nièvre, dé­par­te­ment mar­qué par l’em­preinte de Fran­çois Mit­ter­rand, la « fronde » n’a pas fait l’una­ni­mi­té, éloi­gnant cer­tains mi­li­tants. « Le mot “fronde” est as­so­cié à ce­lui de “tra­hi­son”. La tra­hi­son ne ve­nait pas de Ch­ris­tian Paul, mais de Fran­çois Hol­lande, éloi­gné des en­ga­ge­ments de 2012 », nous confiait un de ses proches. De l’im­por­tance des mots…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.