Une carte élec­to­rale re­bat­tue et... un peu brouillée

Le Journal du Centre - - Elections Legislatives - Jean-phi­lippe Ber­tin jean-phi­lippe.ber­tin@cen­tre­france.com

Le pro­fes­seur de ma­thé­ma­tiques qui vou­drait mettre en dif­fi­cul­té ses élèves de­vrait s’ins­pi­rer de cette carte élec­to­rale.

En la com­pa­rant à celle de la dernière Pré­si­den­tielle, par exemple, c’est une équa­tion aux in­con­nues mul­tiples qui se ré­vèle.

Sur la première, le scé­na­rio qui s’était des­si­né le 11 juin confirme néan­moins les im­plan­ta­tions. Le FN conserve quelques fiefs comme Beaumont­la­ferrière, Mur­lin et quelques autres com­munes au nord­ouest fi­dèles à l’ex­trême droite. Ailleurs, la vague macroniste a tout ba­layé. À no­ter d’ailleurs le score de Per­rine Gou­let à Mar­zy, sa com­mune, où elle dé­passe 74 %.

Sur la se­conde cir­cons­crip­tion, les choses sont plus com­plexes. Seule cer­ti­tude, le sud est clai­re­ment En Marche !. Pa­trice Per­rot est là chez lui, à Decize, Saint­lé­ger­desVignes en par­ti­cu­lier. Il a aus­si bé­né­fi­cié du sou­tien ac­tif de quelques poid­slourds PS dans le sud­ni­ver­nais. La maire de Lu­zy, Jo­ce­lyne Gué­rin ou le maire de La Ma­chine Da­niel Bar­bier ont comp­té dans les rangs de ces conver­tis. Et ça a mar­ché.

Dans le Mor­van, l’étrange patch­work des éti­quettes se montre dans toute sa com­plexi­té. Le dé­pu­té sor­tant l’em­porte dans son fief lor­mois, mais pas dans des com­munes voi­sines comme Bras­sy qui sont pour­tant dans son pé­ri­mètre d’in­fuence.

Et que dire de Châ­teauC­hi­non, terre mit­ter­ran­dienne par ex­cel­lence, qui est bien En Marche ?

Ch­ris­tian Paul s’illustre as­sez net­te­ment par contre dans le Ni­ver­nais cen­tral sur une ligne qui va de Gué­ri­gny à Mon­te­noi­son en pas­sant par Pré­me­ry. À no­ter dans ce sec­teur de la Nièvre la com­mune de Saint­bon­not qui s’était ré­vé­lée pour avoir vo­té en masse Ma­rine Le Pen et a choi­si di­manche Pa­trice Per­rot à plus de 70 %. On peut pen­ser là que le “dé­ga­gisme” a joué à plein.

De nom­breuses com­munes du nord du dé­part­ment sont res­tées fi­dèles au sor­tant, mais Cla­me­cy la so­cia­liste est macroniste, tan­dis que Var­zy plu­tôt à droite pré­fère le can­di­dat so­cia­liste (?). Au­tant dire que cher­cher une ex­pli­ca­tion dans le re­port des voix re­lève au mieux de la ga­geure. Les amou­reux du cal­cul no­te­ront d’ailleurs que le fron­deur a mul­ti­plié par deux (à une poi­gnée de voix près) son score entre les deux tours (de 7.815 voix à 15.686) et di­vi­sé par deux

(idem) sa per­for­mance de 2012 (31.471 voix). C’est dans la par­ti­ci­pa­tion que se trouve en par­tie la so­lu­tion ces étranges va­ria­tions dans cette cir­cons­

crip­tion, mais elle ne suf­fit pas. Les Ni­ver­nais ont, vo­tants et abstentionnistes, vou­lu tour­ner une page. CQFD. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.