À la dé­cou­verte d’un art et d’eux-mêmes

Les chan­teurs ama­teurs ré­pètent leur spec­tacle avec des pro­fes­sion­nels de la scène ly­rique

Le Journal du Centre - - Actualité Nièvre - Ber­trand Yver­nault ber­trand.yver­nault@cen­tre­france.com

L’image éli­tiste, in­ac­ces­sible de l’opé­ra prend un sa­cré coup à Dun-les-places, où des Mor­van­diaux pas­sion­nés tra­vaillent en par­faite har­mo­nie avec des ar­tistes re­con­nus.

Quelques notes de pia­no s’échappent de l’église de Dunles­places écra­sée par un so­leil do­mi­ni­cal qu’au­cun nuage ne vient em­bê­ter. Puis une ma­gni­fique voix de femme tra­verse l’air chaud. Et très vite beau­coup de rires…

Dans la fraî­cheur du lieu de culte, les Cantaduns ré­pètent le spec­tacle Sor­ti­lèges ly­riques qui se­ra don­né mer­cre­di 26 juillet. L’am­biance est stu­dieuse, mais pas guin­dée. Ils tra­vaillent le Tan­go de la vieille de Leo­nard Bern­stein.

« Faire du lien »

La mez­zo Claire Geof­froy­de­chaume campe une en­chan­te­resse, « qui se joue des hu­mains comme une déesse an­tique », ex­plique Ma­rie Dui­sit, pré­si­dente de Mu­si­ca­le­ment Vôtre (voir notre édi­tion du 22 mai où est dé­ La mez­zo Claire Geof­froy-de­chaume la cho­ré­graphe An­na Scott et le choeur tra­vaillent sans re­lâche en vue de la re­pré­sen­ta­tion du 26 juillet. Plus d’in­for­ma­tions sur https ://mu­si­ca­le­ment­votre.fr.

taillée la ge­nèse de ce pro­jet). La bo­hé­mienne danse au­tour des femmes et pousse deux hommes à se battre. La lutte est bur­lesque entre Juste, le Mor­van­diau pe­tiot aux ma­gni­fiques mous­taches, et Leo, le géant hol­lan­dais. Tout le monde s’es­claffe. L’am­

biance est­elle aus­si dé­ten­due à l’opé­ra de Pa­ris ? « Chez les pro­fes­sion­nels, il y a les deux », ré­pond Ma­rie Dui­sit. « Par­fois l’équipe est for­mi­dable. Par­fois, vous avez des gens qui ne se parlent pas. »

Ne pas se par­ler, in­con­ce­vable chez les Can­

ta­duns ! « Cette ex­pé­rience, c’est un pré­texte pour faire du lien », ap­pro­fon­dit Charlotte Faure, col­la­bo­ra­trice de Ma­rie Dui­sit. « Le pro­gramme est né des Cantaduns, ce ne sont pas les Cantaduns qui se sont adap­tés à un pro­gramme ex­té­rieur. » D’ailleurs, un

Di­plô­mé de Sciences Po, mais aus­si de L’EHESS et de l’in­al­co, le phi­lo­sophe parle plus de sept langues, dont l’hé­breu, l’arabe, le chi­nois et l’ara­méen. Au­teur de cinq livres, il anime deux émis­sions de ra­dio, est in­vi­té ré­gu­liè­re­ment sur les pla­teaux de té­lé­vi­sion, et a ré­cem­ment ren­du un rap­port au mi­nis­tère de la San­té.

Diag­nos­ti­qué As­per­ger à 26 ans

De­ve­nu presque mal­gré lui leur porte­pa­role, Jo­sef Scho­va­nec vit, comme plus de 600.000 Fran­çais, avec l’au­tisme. Le diag­nos­tic est ve­nu tar­di­ve­ment : né en 1981, il est diag­nos­ti­qué schi­zo­phrène au re­tour de son Eras­mus en 2001. Les mé­di­ca­ments pres­crits, in­adap­tés, l’as­somment. Vic­time par ailleurs de « 100 % d’échec aux en­tre­tiens d’em­bauche », mal­gré son par­cours ex­cep­tion­nel, on lui diag­nos­tique fi­na­le­ment le syn­drome d’as­per­ger en ate­lier d’écri­ture est en train de voir le jour. Et il se pour­rait que le spec­tacle de 2018 ou peut­être ce­lui de 2019 soit créé de toutes pièces sur place.

De deux mondes, a prio­ri très éloi­gnés, un troi­sième naît. À l’image de l’une des chan­teuses qui, comme la ma­jo­ri­té des Cantaduns, ne sait pas lire la mu­sique. « Elle a in­ven­té son propre sol­fège », re­late Ma­rie Dui­sit. « Lors­qu’il y a un si­lence dans la par­ti­tion, elle des­sine une paire de ci­seaux. »

« Dé­sa­cra­li­sa­tion »

« On ne met pas les gens en dif­fi­cul­té », pour­suit­elle. « S’il y a des dif­fi­cul­tés, on change la par­ti­tion. » C’est sûr qu’à l’opé­ra de Pa­ris, où le ma­ri de Ma­rie Dui­sit ré­pète ac­tuel­le­ment Ri­go­let­to, un tel dis­cours vau­drait le bû­cher.

À Dun, c’est dif­fé­rent. « On se sert de l’opé­ra pour que cha­cun puisse en sor­tir plus grand », ap­puie Charlotte Faure. « Le spec­tacle est un mo­ment du pro­ces­sus. Ce n’est pas la fin. Il y a autre chose après, qui touche à l’édu­ca­tion po­pu­laire, qui dé­sa­cra­lise la Culture. » ■

PHO­TO MARC CHEVALIER

DUN-LES-PLACES. (der­rière elle) (tout au­tour) (au centre),

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.