Quel ave­nir pour le co­mice 2018 du can­ton historique ?

Le Journal du Centre - - Val De Loire Cosne-sur-loire Et Ses Environs - Ni­cole Czaj­kows­ka

Au cours de l’as­sem­blée générale de l’as­so­cia­tion Can­ton en fête à la salle Bernard­ber­thault, JeanPierre Cas­tel, le pré­sident a rap­pe­lé que, « lors de pré­cé­dentes réunions pré­pa­ra­toires à la te­nue du co­mice de 2018, la ma­jo­ri­té des maires du can­ton historique de SaintA­mand n’en­vi­sa­geait pas de re­con­duire la ma­ni­fes­ta­tion ».

Des sub­ven­tions dif­fi­ciles à ob­te­nir

« De­puis le der­nier co­mice de 2012, la si­tua­tion géo­po­li­tique de notre ré­gion s’est en ef­fet beau­coup mo­di­fiée. Compte te­nu du re­grou­pe­ment de can­tons, de la créa­tion de la grande com­mu­nau­té de com­munes et de la di­mi­nu­tion des do­ta­tions aux com­munes, les as­so­cia­tions or­ga­ni­sa­trices de ma­ni­fes­ta­tions im­por­tantes comme un co­mice ont d’énormes dif­fi­cul­tés à ob­ te­nir des sub­ven­tions. »

Le co­mice 2018 né­ces­site d’im­por­tants moyens fi­nan­ciers os­cil­lant entre 45.000 et 50.000 €. Pour mé­moire, le coût de l’or­ga­ni­sa­tion du co­mice 2012 sup­por­té par l’as­so­cia­tion Can­ton en fête était de 43.000 €, sans comp­ter la réa­li­sa­tion des chars dans les com­munes et l’or­ga­ni­sa­tion du concours de la­bour dans la com­mune de Bou­hy, ces coûts ayant été pris en charge par les com­munes et les co­mi­tés des fêtes ou as­so­cia­tions.

« À la pro­blé­ma­tique fi­nan­cière s’ajoutent d’autres dif­fi­cul­tés et no­tam­ment la mo­bi­li­sa­tion des bé­né­voles, de lo­caux pour la réa­li­sa­tion des chars. Le co­mice est un tra­vail de longue ha­leine, un an de pré­pa­ra­tion pour l’évé­ne­ment et l’or­ga­ni­sa­tion de ma­ni­fes­ta­tions in­ter­mé­diaires que sont le bal d’élec­tion des miss et reine, le concours de la­bour, et le jour J, le ser­vice d’ordre, la ré­gu­la­tion des par­kings. »

Dis­so­lu­tion una­nime

Ce­la re­pré­sente un in­ves­tis­se­ment per­son­nel im­por­tant pour les membres du bu­reau et un grand nombre de bé­né­voles. « Au vu de ces élé­ments, les par­ti­ci­pants au der­nier conseil d’ad­mi­nis­tra­tion ont émis un avis fa­vo­rable à l’ar­rêt du co­mice et de­man­dé la dis­so­lu­tion de l’as­so­cia­tion Can­ton en fête. » Dis­so­lu­tion ap­prou­vée à l’una­ni­mi­té lors de l’as­sem­blée. Les fonds de l’as­so­cia­tion s’éle­vant à 8.415,58 € se­ront re­ver­sés aux com­munes : 3.000 € à Saint­amand qui avait sub­ven­tion­né le co­mice 2012, 1.000 € aux cinq autres com­munes : Ar­quian, Bou­hy, Bi­try, Dam­pierre et Saint Vé­rain. Le re­li­quat de 415,58 € se­ra re­ver­sé à la com­mune de Bou­hy, or­ga­ni­sa­trice du concours de la­bour. Fa­bienne Lau­seur et JeanPierre Cas­tel, nom­més li­qui­da­teurs, dis­posent de deux mois pour sol­der les en­cours, clô­tu­rer les comptes, in­for­mer la sous­pré­fec­ture et réunir les archives, conser­vées à la mai­rie de Saint­amand. ■

PHO­TO D’ARCHIVES NI­COLE CZAJ­KOWS­KA

DÉCISIONNAIRES. Jean-pierre Cas­tel en­tou­ré des élus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.