Une pe­tite coupe avant l’école

Le Journal du Centre - - Actualité -

Ce n’est plus une prio­ri­té, mais beau­coup de jeunes vont chez le coif­feur avant la ren­trée.

Un pas­sage chez le coif­feur reste de tra­di­tion dans beau­coup de fa­milles, « même si ce n’est plus une des prio­ri­tés dans le pa­nier de la mé­na­gère », constate Em­ma­nuel Poyen, coif­feur à Im­phy et pré­sident de la fé­dé­ra­tion na­tio­nale des coif­feurs de la Nièvre.

« On tra­vaille bien en fin de mois d’août avec la ren­trée des classes. Il y a tou­jours des jeunes qui veulent faire bonne im­pres­sion au­près de leur ins­ti­tu­trice. En­fin, jus­qu’au col­lège, quand ils sont en­core sous la tu­telle de leurs pa­rents. Les 13, 14, 15 ans viennent sou­vent seuls, mais ce sont les pa­rents qui payent. »

Les ten­dances de la ren­trée ? « Chez les gar­çons, la mode est au très, très court avec traits et marques. Comme chez les foot­bal­leurs. Pour les filles, il y a l’in­fluence de la té­lé­vi­sion et des stars. » Bud­get en baisse

Le bud­get coif­feur « est quand même à la baisse », re­lève Em­ma­nuel Poyen. Même si la clien­tèle est ma­jo­ri­tai­re­ment fi­dèle à son coif­feur, « on a de plus en plus de de­mandes de de­vis ».

Au sa­lon Ca­ract’hair, à Ne­vers, Ma­rine Gi­rau­don pra­tique un ta­rif étu­diant, mais re­con­naît que, mal­gré la proxi­mi­té des ly­cées, l’ac­ti­vi­té liée à la ren­trée « a du mal à dé­mar­rer ».

PHO­TO FRED LON­JON

COIF­FURE. Ma­rine Gi­rau­don, à Ne­vers, pro­pose un ta­rif ré­duit pour les étu­diants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.