Le pa­ri réus­si de la bi­jou­tière en mi­lieu ru­ral

Le Journal du Centre - - La Une -

Jeune bi­jou­tière en mi­lieu ru­ral, dans le Mor­van... Oui, c’est pos­sible ! À Mou­lins-en­gil­bert, Aurore Cloix le prouve. Elle crée des pièces uniques, trans­forme et vend.

Dlaient ab­so­lu­ment avoir une oreille per­cée avant la ren­trée. Ces en­fants, eux non plus, ne l’ou­blie­ront pas.

Cette proxi­mi­té avec la clien­tèle ru­rale, la jeune bi­jou­tière la re­cherche : « Elle cor­res­pond à ce que j’at­tends de ma vie pro­fes­sion­nelle ».

Au fil des se­maines et des bi­joux créés, res­tau­rés, Aurore Cloix se fait une place. Elle re­lève le dé­fi : être bi­jou­tière en mi­lieu ru­ral.

Aurore Cloix n’ou­blie­ra pas cette pe­tite fille qui a trou­vé chez elle les boucles d’oreille dont elle rê­vait. Des pe­tites ballerines vio­lettes. Ni cette boucle d’oreille unique avec des pa­pillons en or, pièce unique qu’elle a réa­li­sée cet été. Ni ces pe­tits gar­çons qui vou­ me en ville. » Cette fi­dé­li­té es­tam­pillée d’un res­pect mu­tuel est exac­te­ment ce que re­cherche Aurore Cloix. Après un stage pro­fes­sion­nel à Pa­ris, elle a com­pris qu’elle ne vou­lait pas être bi­jou­tière en ville. Même si les moyens fi­nan­ciers de la clien­tèle sem­blaient plus fa­ciles, même si les prix étaient beau­coup plus éle­vés. Il lui man­quait, sim­ple­ment, ce pe­tit sup­plé­ment d’âme qui est une re­la­tion s’ins­cri­vant dans la pé­ren­ni­té. À Mou­lins­en­gil­bert, elle est en train de se tis­ser.

Dans cette bi­jou­te­rie­ate­lier, 90 % des pièces pro­po­sées sont “Made in Mou­lins­en­gil­bert” (ou De­cize). Bien sûr, Aurore Cloix ré­pare aus­si. Là non plus, pas ques­tion de faire du mé­diocre. Le ren­du doit être de haute qua­li­té. Alors, elle ne ré­pare pas l’or 9 ca­rats ­ cas­sant ­, ni le ver­meil ­ dont le pla­qué or part en le chauf­fant ­, ni les bi­joux creux ­ qui s’af­faissent. « Je ne veux pas qu’un client paie pour quelque chose qui se­rait mal fait. »

À Mou­lins­en­gil­bert, les mé­taux uti­li­sés pour la réa­li­sa­tion des bi­joux sont clas­siques : or, ar­gent, pal­la­dium (un mé­tal ar­gen­té proche du pla­tine). La ma­tière pre­mière est four­nie par le client qui le sou­haite ou achetée chez des four­nis­seurs souvent al­le­mands. La pièce naît d’un dé­sir. Ce­lui de son fu­tur pro­prié­taire, ce­lui de la créa­trice. Il vient « par­fois juste d’un mot ou d’une image comme un pé­tale de fleur ». Les mo­tifs flo­raux sont, d’ailleurs, très en vogue à Mou­lins­en­gil­bert.

La jeune créa­trice a aus­si des en­vies plus per­son­nelles qu’elle conjugue avec les im­pé­ra­tifs de la bou­tique. Des en­vies de jeunes, comme les bagues de pha­langes ou d’or­teils. Elle aime pro­po­ser ce qui ne se fait pas ailleurs. Et le mé­tal de­vient bi­jou. Proxi­mi­té. Presque du 100 % lo­cal.

ans la bi­jou­te­rie de Mou­lins­en­gil­bert, il n’y a pas de grands pré­sen­toirs avec une mul­ti­tude de bi­joux ex­po­sés. Un jour peut­être. Mais pour le mo­ment, ce n’est pas le cas. On y trouve juste une pe­tite pro­po­si­tion de pro­duits ma­nu­fac­tu­rés, sé­lec­tion­nés pour leur ori­gi­na­li­té. Ici, on vend ce que l’on crée. On peut choi­sir dans un ca­ta­logue avec des pièces phares qui, si elles ne sont pas dis­po­nibles im­mé­dia­te­ment, se­ront réalisées à la de­mande par Aurore Cloix et Fré­dé­ric Pas­quier.

Bien sûr, il y a des pièces pour les cé­ré­mo­nies comme les mé­dailles ou les al­liances. Mais sur­tout, on fa­brique des bi­joux uniques, des créa­tions ou des trans­for­ma­tions. Par­fois, le client four­nit la ma­tière, pour l’or, d’an­ciennes boucles d’oreille or­phe­lines ou des bi­joux qui ne plaisent plus. La de­mande est im­por­tante. Il faut sa­voir at­tendre un peu que son bi­jou soit fa­çon­né, mais les dé­lais sont rac­cour­cis au­tant que pos­sible pour sa­tis­faire la clien­tèle. En­vi­ron trois se­maines se­lon la pé­riode de l’an­née.

« Dans les cam­pagnes, les clients re­viennent, on sait qu’on va les re­voir. Ils ne sont pas de pas­sage com­ Paule Gau­thé-ran­ty Clien­tèle ru­rale fi­dèle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.