« Saint-just m’éton­ne­ra tou­jours »

Ce week-end, la Nièvre a ren­dez-vous avec la Ré­vo­lu­tion : confé­rences, théâtre, dé­bat, con­cert… L’his­to­rien Mi­chel Be­noit nous ex­plique la ge­nèse de son am­bi­tieux pro­jet.

Le Journal du Centre - - Histoire - Lison La­groy re­dac­tion.jdc@cen­tre­france.com

L’idée trot­tait dans sa tête de­puis un bon mo­ment. Mi­chel Be­noit, his­to­rien at­ta­ché à la Nièvre, l’est tout au­tant à la pé­riode ré­vo­lu­tion­naire. C’est en par­tie pour ce­la qu’il a choi­si d’or­ga­ni­ser trois jours hom­mage à Louis An­toine Saint­just, pour cé­lé­brer les 250 ans de sa nais­sance. Après deux ans de pré­pa­ra­tion, le mo­ment est en­fin ve­nu. Pas­sion­né et pas­sion­nant, il ra­conte.

Comment vous est ve­nue l’idée d’une telle com­mé­mo­ra­tion ?

Tout a com­men­cé il y a deux ans. Ama­teur de la pé­riode, j’avais dé­jà écrit un pre­mier livre sur Saint­just (L’apo­gée d’un

si­lence), mais je ne vou­lais pas m’ar­rê­ter là. Puis, 250 ans, ce n’est pas rien, il faut faire quelque chose à la hau­teur de l’évé­ne­ment ! Mort à même pas 30 ans en ayant été por­té par la fougue de la jeu­nesse et l’es­poir, Saint­just m’éton­ne­ra tou­jours.

Pour­quoi vous at­ta­cher à cé­lé­brer Saint-just et pas d’autres ac­teurs de cette pé­riode ?

C’est un per­son­nage am­bi­gu, qui n’a pas for­cé­ment une bonne image. Ce n’est pas le fait qu’il soit né à De­cize qui m’in­té­resse par­ti­cu­liè­re­ment, mais bel et bien la pé­riode si riche à la­quelle il ap­par­tient. Comme Ro­bes­pierre, Dan­ton… J’aime ra­con­ter ces fi­gures qui ont ima­gi­né que l’homme pou­vait être libre. Ce sont eux qui ont mis les va­leurs de li­ber­té et d’éga­li­té en avant. Ils ont fait des choses que per­sonne n’au­rait faites. Ça a été de grands mo­ments.

On re­trouve tout ce­la dans votre pièce jouée à Gué­ri­gny ?

D’entre les

morts, J’y montre en ef­fet leurs idées so­ciales avan­cées. Il faut dire que j’ai vou­lu la pièce très ac­tuelle, parce que c’est cer­tai­ne­ment la seule pé­riode his­to­rique avec la­quelle on peut faire un pa­ral­lèle avec au­jourd’hui. L’as­pect hu­main, ou in­hu­ main d’ailleurs, est in­té­res­sant. Saint­just di­sait sur la mi­sère : “Le bon­heur est une idée neuve en Eu­rope”, on n’est pas loin de 2017… Tout comme avec sa phrase : “Ce n’est pas parce que l’on ral­longe les chaînes que l’on se­ra libre”. Est­ce qu’au­jourd’hui on est for­cé­ment libres et heu­reux avec un fri­go et une té­lé ?

De la part d’un his­to­rien, on ima­gine une pièce dra­ma­tique stric­te­ment his­to­rique ?

Tout est en ef­fet his­ to­rique (jusque dans les mi­miques des per­son­nages) sauf l’en­droit où Saint­just et Ro­bes­pierre se re­trouvent. Je les mets en scène le len­de­main de leur exé­cu­tion dans un han­gar si­nistre, sorte de pur­ga­toire, où ils ren­contrent Dan­ton. Ça peut dé­ran­ger un peu les pu­ristes ! Mais sa­chant tout ce­la, je suis ou­vert au dé­bat.

Trou­ve­ra-t-on quand même de la poé­sie dans cette at­mo­sphère fu­neste ?

On peut croire que par­ler d’un per­son­nage his­to­rique em­pê­che­rait toute poé­sie. J’ai choi­si d’en di­luer à tra­vers de pe­tites touches : ça peut être le vent qui souffle, un oi­seau qui passe, cer­taines mu­siques… J’ai mis trois se­maines à l’écrire, je suis al­lé cher­cher ce­la au fond de moi. J’aime dé­fi­ni­ti­ve­ment ra­con­ter la pe­tite his­toire dans la grande.

Pour au­tant, vous sem­blez as­sez cri­tique en­vers la so­cié­té ac­tuelle.

J’ai eu la chance d’avoir été gosse dans les an­nées soixante. Que ce­la soit au ni­veau so­cial, du rôle de la femme, de la dé­fense des ani­maux… Je trouve que main­te­nant, rien n’est ga­gné. Se­lon moi, ce re­tour en ar­rière est en­core au­jourd’hui im­pul­sé par le cler­gé, qui s’op­pose à tout pro­grès.

Qui peut chan­ger ce­la ?

Les jeunes. L’ave­nir, c’est eux ! Je crois qu’il faut les lais­ser s’em­pa­rer du pou­voir. Sur­tout que des Bas­tille, il y en au­ra d’autres à prendre.

PHOTO JEAN-MI­CHEL BE­NET

HIS­TO­RIQUE. Mi­chel Be­noit a à coeur de faire mieux connaître le per­son­nage com­plexe de Saint-just.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.