La fo­rêt du Morvan, un ave­nir qui se construit avec le GFSFM

Le Journal du Centre - - Le Fait Du Jour - Paule Gau­thé-ran­ty et Gwé­no­la Cham­pa­laune

Le GFSFM vient donc d’ac­qué­rir 51 hec­tares à Villa­pour­çon, le Mas­sif de la Reu, entre Villa­pour­çon et Lu­zy. La bonne nou­velle est tom­bée cet été. Sa­me­di, un temps d’échanges était pro­po­sé, salle des fêtes.

« Ce­la fait plus de deux ans que nous avons fait acte de can­di­da­ture. C’est le maire, Guy Cloix, qui nous a in­for­més », in­dique Jacques Gor­lier. Cette opé­ra­tion fon­cière a pu avoir lieu grâce à l’en­ga­ge­ment des as­so­ciés qui ont réuni les 230.000 € de frais né­ces­saires. L’in­ter­ven­tion de la Sa­fer, en amont, a été dé­ter­mi­nante. En ache­tant sur ses fonds propres près de 650 par­celles pour une sur­face de 300 ha, elle a oeu­vré à struc­tu­rer un ter­ri­toire boi­sé. Après concer­ta­tion, elle en a cé­dé une par­tie si­tuée en Zone Na­tu­ra 2.000 au GFSFM.

Le maire s’in­quié­tait de­puis long­temps pour cette par­tie du ter­ri­toire. D’an­ciens champs, de toutes pe­tites par­celles non ex­ploi­tées de­puis des dé­cen­nies étaient prises en friches. Le risque de re­grou­pe­ment pour un en­ré­si­ne­ment par un in­ves­tis­seur pri­vé était grand. Au­jourd’hui, le GFSFM en­tend prou­ver qu’une syl­vi­cul­ture dif­fé­rente est pos­sible et ren­table. Des éclair­cies se­ront réa­li­sées, les peu­ple­ments exis­tants uti­li­sés car la ré­gé­né­ra­tion existe pour les chênes, châ­tai­gniers et hêtres exis­tants.

Les élus lo­caux et ré­gio­naux, le re­pré­sen­tant du Parc na­tu­rel ré­gio­nal du Morvan et bon nombre d’as­so­ciés se sont re­trou­vés à la mai­rie pour se fé­li­ci­ter de cette avan­cée qui, pour cette par­celle, évi­te­ra les coupes rases qui dé­fi­gurent le pay­sage. Une fo­rêt d’ave­nir, la fo­rêt de l’ave­nir se met dou­ce­ment mais ré­so­lu­ment en place.

PHO­TO ILLUS­TRA­TION GFSFM

GES­TION. Le GFSFM a sou­hai­té s’in­ves­tir à Villa­pour­çon pour mon­trer qu’une syl­vi­cul­ture dif­fé­rente peut être ren­table tout en pré­ser­vant les peu­ple­ments tra­di­tion­nels du Morvan. « On n’est pas là pour mettre la fo­rêt sous cloche », re­lève Jacques Gor­lier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.