Pa­trick Po­tin

Le Journal du Centre - - Morvan -

Pa­trick Po­tin est par­ti dans un ac­ci­dent de mo­to, sur­ve­nu, mer­cre­di. Il était né le 27 jan­vier 1955 à Tin­tu­ry.

Après avoir connu le monde du tra­vail dès 13 ans dans di­verses en­tre­prises de la ré­gion, il était de­ve­nu em­ployé mu­ni­ci­pal à Châ­tillon­en­ba­zois, en mai 1999 jus­qu’à sa re­traite en juin 2014.

Il a in­té­gré le centre de secours le 1er oc­tobre 1980.

Pa­trick en pas­sion­né qu’il était a sui­vi de nom­breuses for­ma­tions, il fut un pion­nier à l’ar­ri­vée de la pre­mière am­bu­lance. Nom­mé ca­po­ral en 1986 et ca­po­ral­chef en 1993, il n’a pas sou­hai­té de­ve­nir sous­of­fi­cier pour res­ter un équi­pier mo­dèle et un conduc­teur hors pair.

Ri­gueur, sé­rieux, ponc­tua­li­té, as­si­dui­té, res­pect de la hié­rar­chie sont les termes uti­li­sés par ses su­pé­rieurs, des qua­li­tés au ser­vice des autres jus­qu’à sa re­traite, le 27 jan­vier 2015. Éga­le­ment grand ser­vi­teur de l’ami­cale, il ne comp­tait pas son temps. En­fin, il a re­joint la clique dé­par­te­men­tale, sans ja­mais avoir tou­ché un ins­tru­ment. Avec vo­lon­té et dé­ter­mi­na­tion, il a ap­pris le clai­ron et était de­ve­nu un pi­lier de la clique. À la re­traite, il pou­vait vivre plei­ne­ment sa pas­sion pour la mo­to et s’oc­cu­per de ses pe­tits­en­fants qu’il ché­ris­sait par­des­sus tout.

Par une belle jour­née d’au­tomne, un ac­ci­dent en a dé­ci­dé au­tre­ment.

À son veuve, à sa fille, à sa fa­mille, Le Jour­nal du

Centre pré­sente ses sin­cères condo­léances

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.