Jum­ping in­door in­ter­na­tio­nal : « C’est vrai­ment une bonne nou­velle »

Le Journal du Centre - - La Une - Ali­zée Gol­fier ali­zee.gol­fier@cen­tre­france.com

Be­noît Cer­nin, ca­va­lier bour­gui­gnon ré­cem­ment sé­lec­tion­né en équipe de France, a ré­pon­du pré­sent au ren­dez­vous neversois.

Le ca­va­lier de Saône-etloire fait par­tie des ré­gio­naux de la com­pé­ti­tion. L’oc­ca­sion de pré­pa­rer les che­vaux pour la sai­son à ve­nir mais aus­si de mon­ter dans le clas­se­ment in­ter­na­tio­nal avec le grand prix de di­manche.

Sé­lec­tion­né pour la pre­mière fois cette an­née en équipe de France, le ca­va­lier bour­gui­gnon Be­noit Cer­nin pour­suit une an­née mar­quée par de bons ré­sul­tats en com­pé­ti­tion na­tio­nale comme in­ter­na­tio­nale. Un concur­rent avec qui il fau­dra comp­ter ces jours pro­chains.

Pour­quoi avoir dé­ci­dé de par­ti­ci­per au Jum­ping in­ter­na­tio­nal de Ne­vers ?

Au dé­part, mon pro­gramme était dif­fé­rent. Je de­vais al­ler à Cagnes­sur­mer (du 5

au 15 oc­tobre). Fi­na­le­ment, je suis mon­té à Lo­rient (5 au 8 oc­tobre) ,en Grand Na­tio­nal, pour es­sayer de ga­gner des points sur ce cir­cuit, ce qui a com­men­cé la sai­son in­door. Et Ne­vers est tom­bé à point nom­mé : c’est une pre­mière, ce n’est pas très loin et ce qu’ils ont fait cô­té piste, in­fra­struc­tures, ac­cueil des ca­va­liers et des che­vaux est vrai­ment top. Avec quels che­vaux concou­rez-vous ? J’ai deux che­ vaux en­ga­gés dans le CSI une étoile et trois dans le CSI deux étoiles. Ne­vers me per­met de faire res­sau­ter Tea Star d’oyale en in­door et le re­pré­pa­rer pour la sai­son. En une étoile, il ya Ve­ry­quiks­tar de Ba­voz qui est bien en forme et un pe­tit nou­veau de l’écu­rie, Vas­co, que je teste là­des­sus. Tea Star, Ver­sion de l’aume et Vi­ma­la de Pon­thual sont sur le deux étoiles. Ce se­ra le pre­mier concours in­door de la sai­son pour tous, sauf pour Ver­sion et Vi­ma­

la. Il va fal­loir mettre les che­vaux dans de bonnes condi­tions pour qu’ils soient per­for­mants et bons dans le grand prix de di­manche car il y a un clas­se­ment ran­king. Concou­rir en in­door est très dif­fé­rent de l’ex­té­rieur ? Sou­vent ce sont des plus pe­tites pistes par rap­port à l’ex­té­rieur même si celle de Ne­vers est dé­jà grande. C’est aus­si une autre am­biance, les che­vaux ne sont pas for­cé­ment ha­bi­tués à sau­ter en in­té­rieur : il faut les ac­cli­ma­ter pe­tit à pe­tit, cher­cher la ré­gu­la­ri­té et faire bien at­ten­tion dans la dé­tente.

Il y a une pres­sion sup­plé­men­taire à concou­rir près de chez soi ?

Quand ça se passe à cô­té, c’est dif­fé­rent, on connaît plus de monde et ça met du pi­quant. Après, on l’aborde quand même dif­fé­rem­ment d’un quatre ou d’un cinq étoiles. En tout cas, qu’il y ait ce genre d’évé­ne­ment, en plus di­rec­te­ment un deux étoiles, c’est su­per pour la ville et la ré­gion. Ça va ap­por­ter une dy­na­mique. C’est vrai­ment une bonne nou­velle et si tout se passe bien, qu’il y a un bon es­prit, une bonne qua­li­té d’ac­cueil, ça peut dé­clen­cher quelque chose car les ca­va­liers cherchent vrai­ment des ren­dez­vous de qua­li­té.

Vous avez été sé­lec­tion­né pour la pre­mière fois cette an­née en équipe de France. Comment avez-vous vé­cu cette nou­velle ?

Comme un rêve (rires). J’étais à la pre­mière étape du Grand Na­tio­nal à Royan. À la fin, Phi­lippe Guer­dat (sé­lec­tion­neur de l’équipe de France), m’a dit qu’il avait une place dans l’équipe en Nor­vège, à Dram­men, un mois après. Et ça s’est bien pas­sé. Après il m’a rap­pe­lé pour Saint­gall, le Glo­bal à Chan­tilly, Hicks­tead, un concours my­thique où les ca­va­liers rêvent d’al­ler. J’avais la pres­sion, je ne vou­lais vrai­ment pas me lou­per. Et der­niè­re­ment, j’ai été en Slo­va­quie, à Sa­mo­rin, en Coupe des Na­tions. Quelle se­ra la suite du pro­gramme ?

Après Ne­vers, plu­sieurs che­vaux vont faire Lyon et Le Mans et après je les ar­rê­te­rai. Ils doivent se re­po­ser pour l’an­née pro­chaine. En plus, cer­tains sont à vendre : ils doivent être dis­po­nibles pour être es­sayés. D’autres iront à Mâ­con et après on ver­ra se­lon la ma­nière dont ils vont se com­por­ter et leur forme.

PHO­TO FRED LONJON

CHE­VAUX. Deux che­vaux concourent dans le CSI 1* et trois dans le 2* : ici, Ve­ry­quiks­tar de Ba­voz dans le CSI 1*(130 cm) de jeu­di après-mi­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.