L’échec des Sé­na­to­riales : « Une er­reur de jeu­nesse »

Le Journal du Centre - - Face À La Rédaction -

« Je pars d’un prin­cipe, c’est que la Ré­pu­blique En Marche a va­li­dé les deux can­di­da­tures aux Sé­na­to­riales. » Le dé­bat au­rait dû avoir lieu avant les élec­tions, pas main­te­nant.

Pa­trice Per­rot re­jette ain­si le trouble qu’au­raient pu cau­ser les dé­cla­ra­tions, la se­maine der­nière, dans nos co­lonnes, de De­nis Thu­riot, qui qua­li­fiait d’op­por­tu­nistes les can­di­da­tures de la Ré­pu­blique En Marche aux Sé­na­to­riales de sep­tembre der­nier. « De toute fa­çon, cette élec­tion n’était pas faite pour La Ré­pu­blique En Marche. »

Per­rine Gou­let est plus nuan­cée. « Je par­tage en par­tie les pro­pos de De­nis, même si j’ai vo­té pour les deux can­di­dats par fi­dé­li­té au par­ti du pré­sident de la Ré­pu­blique, on ne pas peut qua­li­fier la can­di­da­ture d’anne Éme­ry­du­mas d’op­por­tu­niste. Elle est par­tie en avril quand per­sonne n’était en­core ral­lié. Nos mi­li­tants n’ont pas com­pris la can­di­da­ture de Da­niel Bar­bier… Il y a eu des erreurs stra­té­giques. Je pen­sais qu’un duo Anne Éme­ry­du­mas/aman­dine Bou­ji­lat au­rait été ef­fi­cace. C’est une er­reur de jeu­nesse de notre mou­ve­ment. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.