La Ca­jev, un mo­dèle co­opé­ra­tif qui dure

Le Journal du Pays Yonnais - - La Roche-sur-yon -

A l’heure où la So­cié­té co­opé­ra­tive et par­ti­ci­pa­tive (Scop) fête ses 70 ans, coup de pro­jec­teur sur la Ca­jev, l’une des en­tre­prises co­opé­ra­tives les plus vieilles de France.

La Ca­jev fait par­tie des 5 % des Scop les plus an­ciennes de France. Ce qui ne l’em­pêche pas de res­ter en phase avec son temps et conti­nuer à faire vivre ses prin­cipes fon­da­teurs. La Ca­jev est née en 1971. De la vo­lon­té de trois as­so­ciés de tra­vailler en­semble, de faire vivre concrè­te­ment les prin­cipes qu’ils dé­fen­daient pour la vie en col­lec­ti­vi­té. La ren­contre avec Georges Ma­zu­relle, qui leur ap­por­ta le mar­ché de l’Hôpital sud (le jar­di­nier de l’hôpital fut en­suite un an­cien de la Ca­jev), a lan­cé l’en­tre­prise. Puis elle ne ces­se­ra de gran­dir.

90 em­plois

La Ca­jev, c’est au­jourd’hui l’équi­valent de 90 em­plois temps plein. La pre­mière en­tre­prise de jardinage et amé­na­ge­ments de la Ven­dée avec 7 mil­lions de chiffre d’af­faires. Elle com­prend Ca­jev Créa­tion, dé­diée à la créa­tion et à l’amé­na­ge­ment d’es­paces ex­té­rieurs, son pre­mier « mé­tier ». Mais aus­si Ca­jev ser­vices, une en­tre­prise de ser­vices à la per­sonne, Ca­jev en­tre­tien (taille, tonte, éla­gage…), Mains vertes et pay­sages, une en­tre­prise de promotion de la per­sonne han­di­ca­pée, Pé­pi­nières vé­gé­tal 85, Ca­jev sud Ven­dée (is­sue de la re­prise d’une Scop il y a 4 ans).

La crois­sance de l’en­semble n’a pas re­mis en cause les prin­cipes fon­da­teurs. Le con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion de la so­cié­té est com­po­sé de 11 ad­mi­nis­tra­teurs élus par les sa­la­riés, qui élisent eux-mêmes un pré­sident, Da­niel Gen­dron­neau de­puis 1996. Toute per­sonne em­bau­chée en CDI doit ac­qué­rir des parts de l’en­tre­prise, parts qui lui sont res­ti­tuées à sa sor­tie.

La for­ma­tion

L’en­tre­prise a par ailleurs la for­ma­tion dans ses gênes. Elle pousse ses sa­la­riés à pas­ser des BTS, et même des di­plômes d’in­gé­nieur par al­ter­nance, seule fa­çon pour l’en­tre­prise de pré­pa­rer l’ave­nir. Le mot d’ordre, c’est l’équi­libre. Entre sa­la­riés et di­ri­geants, entre l’en­tre­prise et son en­vi­ron­ne­ment, entre im­pé­ra­tifs éco­no­miques et am­bi­tion so­ciale. Les cer­ti­fi­ca­tions, la charte RSE, l’en­ga­ge­ment conti­nu des sa­la­riés té­moignent des ef­forts ac­com­plis.

L’ave­nir, Da­niel Gen­dron­neau le voit avec un op­ti­misme lu­cide : « Nous n’avons pas été im­pac­tés par la crise, à peine un lé­ger ra­len­tis­se­ment en 2016. La Ca­jev se porte bien, est com­pé­ti­tive, et prouve que les Scops sont une so­lu­tion d’ave­nir. Il faut sim­ple­ment tou­jours tra­vailler, tou­jours dis­cu­ter, rap­pe­ler les prin­cipes, pour que la co­opé­ra­tion conti­nue à vivre dans une so­cié­té à fortes ten­dances in­di­vi­dua­listes ».

La Ca­jev re­crute un chef d’équipe sec­teur créa­tion, à La Roche-sur-Yon, un autre chef d’équipe à Sain­teHer­mine et un mé­ca­ni­cien en CDI à La Roche-sur-Yon. Contacts : Ca­jev, 10 im­passe Watt, Ac­ti-Sud Belle Place ; 02 51 24 19 19, ou­vert tous les jours du lun­di au ven­dre­di, de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 17 h 30.

La Scop de la Ca­jev em­ploie, au­jourd’hui, l’équi­valent de 90 per­sonnes à temps plein.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.