L’or­ga­ni­sa­teur ne manque pas d’air

Le Monde du Camping-Car - - COURRIER DES LECTEURS - Jean-Ber­nard Lam­bert, par cour­riel

En vi­site au Mon­dial Air Bal­lons fin juillet à Cham­bley (Meurthe-etMo­selle), voi­ci les propres mots de l’or­ga­ni­sa­teur, en­vers moi et tous les cam­ping-ca­ristes, lorsque je lui de­mande s’il y a un en­droit spé­ci­fique pour les cam­ping-cars pen­dant deux ou trois jours. Je cite : “Les cam­ping-cars ont ac­cès aux par­kings voi­tures de 5h du ma­tin à mi­nuit et vous dé­ga­gez”. Je lui ré­torque : “Pour al­ler où ?”. Ré­ponse : “Dé­mer­dez-vous”. Voi­ci donc l’ac­cueil qui nous a été ré­ser­vé pour ce ras­sem­ble­ment de re­nom­mée mon­diale. Après avoir trou­vé un en­droit idéal à proxi­mi­té d’un rond-point et de la base, où nous étions 25 à 30 cam­ping-cars, cet or­ga­ni­sa­teur a même eu la dé­li­ca­tesse de faire consta­ter le sta­tion­ne­ment par un com­man­dant de gen­dar­me­rie (sta­tion­ne­ment qui n’était pas illi­cite puis­qu’au­cun pan­neau ou ar­rê­té mu­ni­ci­pal ou pré­fec­to­ral n’in­ter­di­sait un sta­tion­ne­ment) afin de nous ver­ba­li­ser et de nous faire par­tir. Heu­reu­se­ment, et avec in­tel­li­gence, ce com­man­dant nous a ré­pon­du der­rière son dos “Nous avons d’autres chats à fouet­ter”. Je trouve ce genre de si­tua­tion scan­da­leuse lors­qu’on se per­met d’in­vi­ter la po­pu­la­tion par voie de presse, ra­dio, pan­neaux pu­bli­ci­taires, etc. J’es­père que mon coup de gueule se­ra pu­blié et que par la même oc­ca­sion vous sau­rez peut-être faire com­prendre à ce Mon­sieur que les cam­ping­ca­ristes ne sont pas des voyous et qu’un peu de cour­toi­sie n’a ja­mais tué per­sonne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.