Le cam­ping fa­cile

Le Monde du Plein Air - - SOMMAIRE EDITORIAL - Frédéric Lutz - Ré­dac­teur en chef

On campe pour des rai­sons éco­no­miques, mais aus­si et sur­tout par pas­sion. En se dé­pouillant de tout son en­vi­ron­ne­ment quo­ti­dien et de toutes les pe­tites fa­ci­li­tés du confort do­mes­tique, le cam­ping rend plus proche de la na­ture, et donne aux choses un cô­té simple, essentiel. Sur place, on se parle, on s’en­traide. Mais le cam­ping de­vient aus­si du « luxe » quand on com­mence à in­ves­tir dans des ac­ces­soires de bord qui vont re­pro­duire le confort do­mes­tique, voire al­ler plus loin en­core. Cette nou­velle forme est un art de vivre et de voya­ger, ini­tié par le cam­ping-car et dé­sor­mais à la por­tée des ca­ra­va­niers. Au­jourd’hui, on ne bouge plus sa ca­ra­vane sans une té­lé­com­mande qui ac­tionne un « mo­ver », tan­dis que l’auvent est gon­flable ou do­té d’une ar­ma­ture lé­gère à fixa­tions ra­pides. L’autre pro­grès, c’est la tech­no­lo­gie. Cli­ma­ti­sa­tion, chauf­fage, chauffe-eau, an­tenne pa­ra­bo­lique, pan­neaux so­laires… font que l’on peut par­tir en toutes sai­sons. Que faut-il re­gret­ter ? Le pe­tit cô­té « spor­tif » du cam­ping ? Ou le coup de main sym­pa des voi­sins de l’em­pla­ce­ment d’à cô­té pour ac­cro­cher la ca­ra­vane ? La convi­via­li­té peut heu­reu­se­ment s’ex­pri­mer à tra­vers d’autres gestes. Et après tous les évé­ne­ments mal­heu­reux qui ont se­coué l’an­née 2016, la com­mu­ni­ca­tion et l’en­traide restent des va­leurs fortes, d’ave­nir…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.