Forte per­son­na­li­té

Si les ventes de Su­ba­ru res­tent as­sez confi­den­tielles en France, la marque pro­pose des vé­hi­cules à forte per­son­na­li­té dont l’une des prin­ci­pales ca­rac­té­ris­tiques est l’ap­ti­tude à la trac­tion. L’es­sai de cet Out­back en confirme le bien-fon­dé.

Le Monde du Plein Air - - AUTO CONTACT - Es­sai : Oli­vier Le­maire - Pho­tos : Pierre Au­tef

Vi­sant une clien­tèle de connais­seurs, no­tam­ment at­ti­rée par les mo­teurs de type Boxer (cy­lindres à plat), la marque ja­po­naise Su­ba­ru pro­fite d’une image de spor­ti­vi­té et de sé­rieux à la li­mite de l’aus­té­ri­té, tou­jours as­sez loin en tout cas des cri­tères de sé­duc­tion qui pré­oc­cupent la plu­part des construc­teurs au­to­mo-

biles. Cette cin­quième ver­sion du break Out­back reste donc dans la tra­di­tion mai­son, à sa­voir qu’elle répond avec brio aux at­tentes en ma­tière de confort, de sé­cu­ri­té, de com­por­te­ment rou­tier mais aus­si et sur­tout d’ha­bi­ta­bi­li­té. Avec son de­si­gn quelque peu fi­gé d’un mil­lé­sime à l’autre, l’Out­back ne fait pas se re­tour­ner les foules, même si la ra­re­té du mo­dèle in­trigue par­fois quant à son ori­gine. Ceux qui re­cherchent un vé­hi­cule

fa­mi­lial dis­cret mais ca­pable de ré­pondre à des exi­gences éle­vées en ma­tière de confort ne pour­ront pour­tant que se sa­tis­faire de leur choix. Ques­tion mo­to­ri­sa­tions, Su­ba­ru ne cède rien aux modes ac­tuelles et à la baisse des cy­lin­drées qui per­met certes des consom­ma­tions re­vues à la baisse mais li­mite gran­de­ment l’at­trait, no­tam­ment sous l’angle de la trac­tion. Ici, on conserve donc de gros mo­teurs, aus­si bien en die­sel que, comme pour cet es­sai, en es­sence. Une au­baine à l’heure de la trac­tion puis­qu’à un poids trac­table au­to­ri­sé éle­vé (deux tonnes) s’ajoutent ici des per­for­mances d’au­tant plus in­té­res­santes qu’elles s’ac­com­pagnent d’une for­mi­dable te­nue de route ain­si que d’une mo­tri­ci­té à toute épreuve. Lourde et cir­cu­lant en mode 4x4 per­ma­nent, l’Out­back n’est pas pour au­tant un foudre de guerre. Les ac­cé­lé­ra­tions n’ont rien d’ex­cep­tion­nel et si les re­prises semblent cor­rectes avec cette boîte au­to CVT au ren­de­ment plu­tôt li­néaire (mais en­core quelque peu pé­na­li­sante au pas­sage des rap­ports), la consom­ma­tion au­ra tôt fait de s’en­vo­ler si on bous­cule ce SUV dont la vo­ca­tion de pai­sible fa­mi­liale se confirme à l’es­sai. Un mot aus­si sur l’im­plan­ta­tion de la mé­ca­nique com­por­tant des cy­lindres à plat et non en ligne. Ce choix que Su­ba­ru par­tage avec Porsche per­met de bais­ser le centre de gra­vi­té du vé­hi­cule pour une te­nue de route op­ti­mi­sée mais aus­si de ré­duire les vi­bra­tions. Très ap­pré­cié aux USA où la marque nip­ponne fait un ta­bac au­près des adeptes de « l’Out­door », l’Out­back est vrai­ment une au­to à part. Elle se­ra en re­vanche une for­mi­dable trac­trice, pas né­ces­sai­re­ment spor­tive eu égard à son poids et à un éta­ge­ment de boîte plu­tôt long mais dia­ble­ment at­ta­chante, même si vous de­vez trac­ter une ca­ra­vane de 1 400 ou 1 500 kg. En tout cas, pour notre part, nous avons ai­mé ! En­fin, ce qui ne gâche rien, avec sa garde au sol de 20 cm, son aide à la des­cente et à la mon­tée (X Mode), l’Out­back, à la dif­fé­rence de bien des cros­so­vers à la mode, peut em­prun­ter sans la moindre hé­si­ta­tion des che­mins de tra­verse. On no­te­ra que la fi­ni­tion Eyesight com­prend plu­sieurs sys­tèmes d’assistance à la conduite comme le ré­gu­la­teur de vi­tesse adap­ta­tif, l’aver­tis­se­ment de col­li­sion fron­tale avec frei­nage et ges­tion au­to­ma­tique des ac­cé­lé­ra­tions, et l’alerte de sor­tie de voie avec di­rec­tion au­to­ma­ti­sée. Si le ta­rif semble éle­vé, on se conso­le­ra en ap­pre­nant que le construc­teur pro­pose une ga­ran­tie de trois ans et fait par ailleurs ca­deau à ses clients, via son ré­seau de conces­sion­naires, du ma­lus, ici par­ti­cu­liè­re­ment éle­vé (5340 eu­ros !).

Der­rière un lo­go de ca­landre qui reste mys­té­rieux pour nombre d’au­to­mo­bi­listes, se dis­si­mule un vé­hi­cule aty­pique, mi-break mi cros­so­ver 4x4. Avec en point d’orgue un poids trac­table de 2000 kg !

Dans une car­ros­se­rie de 482 cm, il y a gé­né­ra­le­ment de la place. L’Out­back ne dé­ce­vra pas sur ce cha­pitre de l’ha­bi­ta­bi­li­té.

560 litres dans le coffre, c’est ap­pré­ciable. Le vo­lume dis­po­nible peut même pas­ser à 1 848 litres en abais­sant les sièges ar­rière.

Le mo­teur es­sence de 2,5 l est puis­sant mais la boîte de type CVT reste as­sez pé­na­li­sante pour qui exige de la per­for­mance.

Pas de fio­ri­tures mais des as­sem­blages soi­gnés et un ni­veau d’équi­pe­ment re­mar­quable sur la fi­ni­tion Ex­clu­sive.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.