A Gué­ret, la flamme in­tacte de Ma­nu Chao

Sur la route des fes­ti­vals « El Clan­des­ti­no » a ras­sem­blé 12 000 spec­ta­teurs, un re­cord

Le Monde - - CULTURE - Gué­ret – en­voyé spé­cial fré­dé­ric po­tet

Si l’on de­vait éva­luer la no­to­rié­té d’une ma­ni­fes­ta­tion cultu­relle à l’aune des em­bou­teillages qu’il faut en­du­rer pour y ac­cé­der, alors le fes­ti­val El Clan­des­ti­no de Gué­ret se­rait pro­mis à un bel ave­nir. Les fes­ti­va­liers ont dû mettre en moyenne trois heures, sa­me­di 15 juillet, pour par­cou­rir les 6 ki­lo­mètres sé­pa­rant le centre-ville de l’aé­ro­drome de l’ag­glo­mé­ra­tion, cadre du plus grand ras­sem­ble­ment mu­si­cal ja­mais or­ga­ni­sé en Creuse. De mé­moire d’élu lo­cal, ja­mais, non plus, le dé­par­te­ment n’avait connu pa­reille conges­tion au­to­mo­bile.

Pour au­tant, les 12000 spec­ta­teurs ve­nus as­sis­ter au concert de Ma­nu Chao (et à ceux de Lud­wig von 88 et Mor­chee­ba en pre­mière par­tie) ont à peine rous­pé­té. L’évé­ne­ment, il est vrai, était at­ten­du de pied ferme en rai­son du risque d’an­nu­la­tion qui avait pla­né sur sa te­nue, dix jours plus tôt. Une as­so­cia­tion d’agri­cul­teurs me­na­çait alors de blo­quer l’ac­cès au site afin de protester contre l’in­vi­ta­tion faite par Ma­nu Chao à une as­so­cia­tion lo­cale prô­nant le bien-être ani­mal de s’ex­pri­mer sur scène. Sa pré­si­dente dé­ci­da fi­na­le­ment de res­ter chez elle sa­me­di soir. Les agri­cul­teurs ou­blièrent aus­si­tôt leur pro­jet de blo­cus. La Creuse au­rait son fes­ti­val.

Et quel fes­ti­val! El Clan­des­ti­no est sans doute le pre­mier exemple de fes­ti­val dont la vo­ca­tion et le nom font ex­pli­ci­te­ment ré­fé­rence à un ar­tiste en ac­ti­vi­té. Sor­ti en 1998, Clan­des­ti­no est le pre­mier al­bum so­lo de l’an­cien lea­der de la Ma­no Ne­gra. C’est dans le seul but de faire ve­nir son au­teur en Creuse que ce fes­ti­val a été créé.

Les pre­mières dis­cus­sions re­montent à en­vi­ron deux ans et à la ren­contre entre Eric Cor­reia, le pré­sident (PS) de l’Ag­glo du Grand Gué­ret, et Ka­mel Ben Ma­kh­louf, un tour­neur pro­fes­sion­nel connais­sant bien Ma­nu Chao pour avoir mon­té un fes­ti­val iti­né­rant dans les an­nées 1990, la Ca­ra­vane des ci­tés, au­quel par­ti­ci­pa la Ma­no Ne­gra.

« Terre de ré­sis­tants »

Le pro­jet ne s’est tou­te­fois concré­ti­sé qu’il y a quatre mois, après la dé­ci­sion du chan­teur al­ter­mon­dia­liste d’ins­crire Gué­ret dans sa tour­née 2017. «Ma­nu Chao est quel­qu’un qui choi­sit les en­droits où il se pro­duit, sou­ligne Eric Cor­reia. La Creuse, terre de ré­sis­tants, a tou­jours com­bat­tu les ex­tré­mismes. Ce­la a pe­sé dans son choix de ve­nir jouer ici. »

Il fal­lut alors faire vite. Créer une as­so­cia­tion sup­port, mo­bi­li­ser des bé­né­voles, amé­na­ger les 30 hec­tares de l’aé­ro­drome. Il fal­lut, en­fin, com­mu­ni­quer sur l’iden­ti­té d’un fes­ti­val se dé­fi­nis­sant comme « un havre de paix, de fête et de ré­sis­tance ». Des ar­tistes «en­ga­gés et hu­ma­nistes », tels que Chi­nese Man et Ke­ny Ar­ka­na, sont ve­nus com­plé­ter la pro­gram­ma­tion.

Res­tait à fixer un ti­cket d’en­trée cor­res­pon­dant au cre­do des or­ga­ni­sa­teurs : «Avec 26 eu­ros la jour­née, et 42 eu­ros pour les deux, c’est le fes­ti­val de musiques ac­tuelles le moins cher de France, ap­puie Ka­mel Ben Ma­kh­louf. Ce­ci n’au­rait pas été pos­sible si Ma­nu Chao n’avait pas di­mi­nué son ca­chet. »

De fait, le chan­teur de 56ans n’a pas fait de pres­ta­tion au ra­bais, sa­me­di soir, jouant plus de deux heures de­vant un public ac­quis à sa cause et conta­mi­né par son éner­gie. S’il s’est bien gar­dé d’évo­quer la souf­france ani­male, le «clan­des­tin» n’a pas man­qué de dé­non­cer les dé­rives de l’agri­cul­ture pro­duc­ti­viste à tra­vers la re­prise d’un mor­ceau ar­gen­tin ap­pe­lé Fue­ra Mon­san­to, en ré­fé­rence à l’en­tre­prise amé­ri­caine spé­cia­li­sée dans les cultures OGM. Lire l’in­té­gra­li­té de la sé­rie sur le blog Le­monde.fr/la-route-des-fes­ti­vals

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.