“L’évo­lu­tion de la ré­gle­men­ta­tion, l’ac­cès à de nou­velles tech­no­lo­gies et de nou­veaux ma­té­riaux ont per­mis un dé­ve­lop­pe­ment plus large de la ty­po­lo­gie de cer­cueils”

Le Nouvel Économiste - - DOSSIERS -

en­ter­re­ments, la concur­rence, le dé­ve­lop­pe­ment de l’ac­ti­vi­té sur le web et la mul­ti­pli­ca­tion des contrats ob­sèques ont ren­du le mé­tier plus com­plexe. Il existe une vé­ri­table at­tente des par­ti­cu­liers en ma­tière d’ac­com­pa­gne­ment, de per­son­na­li­sa­tion et d’ou­tils fa­ci­li­tant la pré­pa­ra­tion de leurs ob­sèques. Les pompes fu­nèbres pro­posent aux fa­milles de plus en plus de so­lu­tions di­gi­tales. Peu ha­bi­tués à l’uti­li­sa­tion de ce type d’ou­tils, les ac­teurs fu­né­raires doivent ap­prendre à s’adap­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.