,,

Le Nouvel Economiste - - Dossier -

Pour moi, le prin­cipe de la fran­chise im­plique beau­coup de de­voirs et d’obli­ga­tion. Le but du par­te­na­riat est de rendre mes coaches au­to­nomes, leur per­mettre d’exer­cer leur mé­tier se­lon une éthique bien dé­fi­nie dès le dé­part. Pour ce qui est du contrat de par­te­na­riat, je l’ai vou­lu “non en­fer­mant”, il nous lie pour un an, re­nou­ve­lable mais sans droit de sor­tie. Et puis je tiens aux no­tions de par­tage, d’échange, d’ap­port mu­tuel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.