Bonne nuit les pe­tits

Le Nouvel Economiste - - Dossier -

La li­te­rie pour en­fant se­rait-elle le pa­rent pauvre du sec­teur ? Alors que les jeunes pa­rents dé­pensent 3,8 mil­liards d’eu­ros par an – soit une dé­pense à l’an­née et par en­fant de 4 560 eu­ros – et que la France a le taux de na­ta­li­té le plus éle­vé de l’Union eu­ro­péenne (820 000 nais­sances en 2014), les grands ac­teurs de la li­te­rie semblent ne pas pro­fi­ter de cette cible mar­ke­ting toute trou­vée, et par ailleurs choyée par de nom­breux an­non­ceurs. Un constat d’au­tant plus sur­pre­nant lorsque l’on connaît le temps que passe un en­fant dans son lit, de sa nais­sance à son ado­les­cence, entre les nuits pré­cieuses pour la crois­sance et les siestes. On sait par ailleurs que “l’un des pre­miers achats à l’ar­ri­vée d’un en­fant dans un foyer est évi­dem­ment son ma­te­las”, sou­ligne Na­tha­lie Pe­ru­to, di­rec­trice des marques du groupe Co­fel, qui le re­con­naît : “le sec­teur de la li­te­rie pour en­fant reste en­core né­gli­gé ! Que ce soit d’ailleurs par les fa­bri­cants et re­ven­deurs de ma­te­las comme par les consom­ma­teurs eux-mêmes, qui ne sont pas for­cé­ment cons­cients de l’im­por­tance d’in­ves­tir dans une bonne li­te­rie pour leurs en­fants”. Reste que les choses évo­luent, dou­ce­ment certes. L’une des marques du groupe Co­fel, Bul­tex, pro­pose ain­si une gamme “Bam­bin”, et a in­no­vé avec son ma­te­las “Li­lou

Mi­ni­maxi”, ex­ten­sible en trois par­ties, qui per­met d’agran­dir le lit de l’en­fant au fur et à me­sure de

sa crois­sance. “Il est prou­vé qu’une par­tie de la crois­sance des en­fants se fait pen­dant la nuit. C’est en ef­fet au cours du som­meil que l’hor­mone de crois­sance est sé­cré­tée. Il est donc es­sen­tiel d’of­frir dès le plus jeune âge un som­meil de qua­li­té”, in­siste Na­tha­lie Pe­ru­to. Pour as­su­rer le meilleur confort aux pe­tits, plu­sieurs règles : “l’en­fant étant lé­ger, on opte pour un ma­te­las au confort équi­li­bré : ferme mais pas dur. La mousse po­ly­uré­thane haute ré­si­lience, le la­tex ou en­core les res­sorts s’adaptent par­fai­te­ment au cou­chage de l’en­fant et as­surent un par­fait sou­tien du­rant le som­meil”. De quoi s’as­su­rer des nuits se­reines, au­tant pour les pe­tits dor­meurs que pour leurs pa­rents…

“C’est au cours du som­meil que l’hor­mone de crois­sance est sé­cré­tée. Il est donc es­sen­tiel d’of­frir dès le plus jeune âge un som­meil de qua­li­té”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.