“Dé­pu­té, c’est un man­dat qui exige du pro­fes­sion­na­lisme”

Le Nouvel Economiste - - Entretiens - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR JEAN-MI­CHEL LAMY

Dé­pu­té-maire. Cette double fonc­tion in­carne à bien des égards la vie po­li­tique sous la Ve Ré­pu­blique. Gilles Car­rez en a été un par­fait re­pré­sen­tant. Il ex­plique qu’en tant que maire du Per­reux, il a été en quelque sorte un chef d’en­tre­prise et qu’en tant que dé­pu­té, il est de­ve­nu un expert des fi­nances pu­bliques. Certes, Gilles Car­rez vient de mettre un terme à ses fonc­tions de maire, mais il gar­de­ra tou­jours un oeil sur les des­ti­nées de sa ville. Un dé­pu­té doit avoir les pieds sur terre ! L’élu du Val-de-Marne a été pen­dant dix ans un rap­por­teur gé­né­ral du bud­getg “heu­reux” ( sous les man­dats de Chi­rac et Sar­ko­zy à l’Ély­sée). Il met en exergue le tra­vail ac­com­pli en fa­veur d’une “vraie” ré­forme de la taxe pro­fes­sion­nelle. Il sou­ligne l’ef­fi­ca­ci­té de la col­la­bo­ra­tion avec Didier Mi­gaud, dé­pu­té PS, pour l’écré­mage des niches fis­cales. Gilles Car­rez est le spé­cia­liste hors pair qui dé­tecte les amen­de­ments non conformes de ses col­lègues dé­pu­tés. Un vé­ri­table rôle de vi­gie, qui exige de grandes connais­sances et un sa­voir­faire qui ne sont pas à la por­tée de n’im­porte quel nou­veau ve­nu dans l’Hé­mi­cycle. Le pré­sident de la com­mis­sion des fi­nances a aus­si son ap­pré­cia­tion sur la sé­rie de mi­nistres du Bud­get qu’il a connues sous le quin­quen­nat Hol­lande. La palme de la com­pé­tence est at­tri­buée à Ber­nard Ca­ze­neuve.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.