Fa­bin­ho, le mal­gré lui

Le mi­lieu bré­si­lien a tout fait pour re­joindre le PSG cet été, mais Mo­na­co, qui ac­cueille Stras­bourg cet après-mi­di, en a dé­ci­dé au­tre­ment.

Le Parisien (Essonne) - - Sports - DE NOTRE COR­RES­PON­DANT JEAN-YVES ROSSI À MO­NA­CO

EN CE DÉ­BUT de sai­son, Fa­bin­ho n’a tou­jours pas trou­vé son rythme de croi­sière. Avec le temps, ce­la de­vrait s’ar­ran­ger. Le Bré­si­lien de 23 ans a, il est vrai, connu un été mou­ve­men­té. A-t-il com­plè­te­ment chas­sé de son es­prit son dé­part avor­té au PSG ? Pas sûr. « Il connaît la mu­sique du mer­ca­to », a maintes fois ré­pé­té l’en­traî­neur Leo­nar­do Jar­dim, per­sua­dé que ça ne le dé­sta­bi­li­se­rait pas plus outre me­sure. D’ailleurs, le Por­tu­gais n’a pas ses ha­bi­tudes et a tou­jours ti­tu­la­ri­sé Fa­bin­ho. « Voi­ci quelques se­maines, on le sen­tait vrai­ment pré­oc­cu­pé et ner­veux. Mais ça va mieux. Il a re­trou­vé le sou­rire à l’en­traî­ne­ment », as­sure un de ses co­équi­piers.

Au fond de lui, le na­tif de Cam­pi­nas porte bien les stig­mates de ce faux dé­part. Dans la se­maine pré­cé­dant la fin du mer­ca­to, il avait en­core un es­poir té­nu de re­joindre Pa­ris. Puis, il a très vite com­pris que les di­ri­geants mo­né­gasques se mon­tre­raient in­flexibles. Ses hu­meurs à l’en­traî­ne­ment n’ont pas in­flé­chi leur po­si­tion. Son agent Jorge Mendes, qui lui avait ob­te­nu une pro­lon­ga­tion de contrat l’an der­nier (jus­qu’en 2021), pas da­van­tage. Il lui a été de­man­dé de res­pec­ter son contrat. « Per­sonne n’oblige un joueur à si­gner. Mais quand c’est fait, il ne peut pas, d’un coup, re­mettre tout en cause parce qu’il a trou­vé d’autres condi­tions ailleurs », avait pré­ve­nu Jar­dim. Ré­sul­tat : Fa­bin­ho a, de­puis, tour­né le dos à Jorge Mendes pour confier ses in­té­rêts à Kick & Run Sports Ma­na­ge­ment. Jus­qu’ici, la car­rière du mi­lieu avait été tra­cée par l’om­ni­po­tent agent por­tu­gais. Re­pé­ré au Bré­sil comme la­té­ral droit, il était trans­fé­ré en 2012, à 18 ans, au club de Rio Ave (Por­tu­chan­gé gal), port d’en­trée en Eu­rope des ta­lents es­tam­pillés Jorge Mendes. Mais Fa­bin­ho n’y a ja­mais joué. A peine dé­bar­qué, il ap­pre­nait son prêt pour une sai­son au Real Ma­drid B. Puis à Mo­na­co, où Leo­nar­do Jar­dim, ap­pe­lé à suc­cé­der à Clau­dio Ra­nie­ri, fi­nis­sait par l’ins­tal­ler au mi­lieu de ter­rain. Ce re­po­si­tion­ne­ment l’a éloi­gné de la Seleção. Re­te­nu par Mo­na­co, concer­né par les bar­rages de la Ligue des cham­pions, Fa­bi man­quait les JO 2016 où le Bré­sil était sa­cré. Un crève-coeur. En si­gnant au PSG, Fa­bin­ho s’ima­gi­nait in­té­grer de fac­to la sé­lec­tion. Au­jourd’hui, il doit en­core di­gé­rer et faire table rase du pas­sé en at­ten­dant le pro­chain… mer­ca­to.

LA SELEÇÃO EN FI­LI­GRANE

Le Mo­né­gasque Fa­bin­ho, 23 ans, porte les stig­mates du trans­fert man­qué vers le PSG.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.