C’est le der­nier rem­part du pré­sident

Le Parisien (Essonne) - - Loisirs -

VOUS NE VERREZ PAS son vi­sage en pho­to. Ques­tion de rè­gle­ment et de sé­cu­ri­té. Oli­vier, 45 ans, oc­cupe de­puis 2008 un poste clé : huis­sier « en chef » de la pré­si­dence. « De­puis 1974, nous ne sommes que dix à avoir oc­cu­pé cette fonc­tion », ex­plique-t-il. Sa mis­sion : être le der­nier rem­part avant d’ac­cé­der au pré­sident. Il veille aus­si au res­pect du pro­to­cole.

« Il faut res­pec­ter les ordres : ne pas pla­cer n’im­porte quel mi­nistre à cô­té du pré­sident, par exemple. » La tâche peut par­fois né­ces­si­ter beau­coup de tact et de di­plo­ma­tie. « J’ai dé­jà re­fu­sé l’ac­cès à des mi­nistres… Il faut aus­si par­fois faire pa­tien­ter les gens en cas de re­tard. Pas si fa­cile s’il s’agit d’An­ge­la Mer­kel ou Vla­di­mir Pou­tine. » Sou­mis au droit de ré­serve, Oli­vier tient à res­ter très dis­cret. « Je ne dis à per­sonne, à part à mes proches, que je suis huis­sier à l’Ely­sée. » Et s’il est très heu­reux de par­ti­ci­per aux Jour­nées du pa­tri­moine, il pré­vient tout de suite : il ne ré­pon­dra à au­cune ques­tion sur l’in­ti­mi­té du pré­sident.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.