Coup d’en­voi de la ré­no­va­tion de l’hô­pi­tal

D’im­por­tants tra­vaux se­ront lan­cés dès no­vembre. A terme, deux nou­veaux bâ­ti­ments ac­cueille­ront les ur­gences et la ma­ter­ni­té.

Le Parisien (Essonne) - - Essonne - PAR NOL­WENN COSSON

UNE PAGE SE TOURNE pour le centre hos­pi­ta­lier d’Arpajon. Après dix ans d’im­mo­bi­lisme, pro­fon­dé­ment mar­qué par le trans­fert en 2015 de son ser­vice de ré­ani­ma­tion vers le Centre hos­pi­ta­lier Sud fran­ci­lien, le site pré­pare sa mu­ta­tion.

Dé­but no­vembre, les ou­vriers se lan­ce­ront dans un pro­jet de taille : la construc­tion d’un nou­veau bâ­ti­ment per­met­tant l’ac­cueil des ur­gences dans des lo­caux éten­dus et ré­no­vés. « Loin de cau­ser notre mort, la fer­me­ture du ser­vice de ré­ani­ma­tion nous a per­mis de nous lan­cer dans de nou­veaux pro­jets en­thou­sias­mants », ex­plique Cé­dric Lus­siez, le di­rec­teur du centre hos­pi­ta­lier.

Pre­mier chan­tier : re­voir l’ac­cueil des ur­gences, « mé­diocre jus­qu’ici », concède le di­rec­teur, « avec un im­por­tant temps d’at­tente ». Mais les choses s’amé­liorent pe­tit à pe­tit.

PLUS DE 30 000 PAS­SAGES SUP­PLÉ­MEN­TAIRES PAR AN AUX UR­GENCES

« Un nou­veau bâ­ti­ment, qui in­clut un ser­vice pé­dia­trique 24 heures/24 en par­faite au­to­no­mie, va nous per­mettre d’al­ler en­core plus loin, sou­ligne Cé­dric Lus­siez. Trois boxes se­ront ré­ser­vés aux en­fants, avec une équipe mé­di­cale et pa­ra­mé­di­cale dé­diée. Nous es­pé­rons pou­voir di­vi­ser par trois leur temps d’at­tente. » Le chan­tier, qui s’éta­le­ra sur un an, est éva­lué à 2,2 M€ et est sub­ven­tion­né par l’Agence ré­gio­nale de san­té à hau­teur de 1,5 M€. « Ces tra­vaux peuvent être réa­li­sés car nous sommes qua­si­ment ar­ri­vés à un équi­libre bud­gé­taire, se ré­jouit Pas­cal Four­nier, le pré­sident (LREM) du con­seil de sur­veillance. Les ur­gences pour­ront ain­si ré­pondre aux at­tentes de notre bas­sin de po­pu­la­tion, d’en­vi­ron 200 000 ha­bi­tants, dont le nombre ne cesse de croître. »

A terme, les ur­gences pour­raient aug­men­ter leur fré­quen­ta­tion de 30 000 à 40 000 pas­sages par an. Une af­fluence qui pour­ra être en­core ren­for­cée par la fer­me­ture an­non­cée des hô­pi­taux de Long­ju­meau, Or­say et Ju­vi­sy-sur-Orge, rem­pla­cés par un centre hos­pi­ta­lier unique d’ici à 2023 sur le pla­teau de Sa­clay.

Fin 2018, un autre pro­gramme se­ra lan­cé : l’ex­ten­sion de la ma­ter­ni­té qui en­re­gistre 1 400 ac­cou­che­ments par an. « Nous cher­chons à être à la pointe de ce qui se fait, pré­cise Cé­dric Lus­siez. Nous sommes les seuls en Es­sonne à pro­po­ser une prise en charge non mé­di­ca­men­teuse, avec pour les ma­mans qui vivent une gros­sesse com­pli­quée, la pos­si­bi­li­té de suivre des cours de yo­ga, d’os­téo­pa­thie ou d’acu­punc­ture. Ce bâ­ti­ment va nous per­mettre de pour­suivre dans cette idée. » Li­vrai­son pré­vue en oc­tobre 2019.

Arpajon, mar­di. Par­mi les prio­ri­tés du chan­tier : re­voir l’ac­cueil des ur­gences, « mé­diocre jus­qu’ici », concède le di­rec­teur du centre hos­pi­ta­lier, « avec un im­por­tant temps d’at­tente ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.