Ex­po universelle 2025 : la cam­pagne est lan­cée !

La France a un an pour con­vaincre les pays étran­gers que sa can­di­da­ture est la meilleure pour ac­cueillir l’évé­ne­ment, face à trois autres pré­ten­dants.

Le Parisien (Essonne) - - La Météo - PAR CÉ­CILE CHEVALLIER JEAN-CH­RIS­TOPHE FROMANTIN, PRÉ­SIDENT DU CO­MI­TÉ EXPOFRANCE

a cam­pagne est of­fi­ciel­le­ment lan­cée. Hier, le co­mi­té ExpoFrance a or­ga­ni­sé une cérémonie au Mu­séum na­tio­nal d’his­toire na­tu­relle à Pa­ris. Tout un sym­bole puisque la galerie de l’évo­lu­tion a été créée pour l’Ex­po­si­tion universelle de 1900.

Une cérémonie or­ches­trée pile un an avant le vote de 170 pays pour dé­si­gner l’hôte de l’Ex­po­si­tion universelle de 2025. Et la veille du grand oral de vingt mi­nutes de­vant le Bu­reau in­ter­na­tio­nal des Ex­po­si­tions (BIE), où les trois autres ad­ver­saires du pla­teau de Sa­clay (ter­ri­toire choi­si pour ac­cueillir le vil­lage

Lglo­bal) dé­fen­dront aus­si leur dos­sier, à sa­voir la Rus­sie, le Ja­pon et l’Azer­baïd­jan.

« Notre dos­sier de can­di­da­ture a été dé­po­sé le 28 sep­tembre, rap­pelle Jean-Ch­ris­tophe Fromantin. Place dé­sor­mais à la cam­pagne. Nous de­vons mo­bi­li­ser les Fran­çais, car le BIE in­siste sur l’im­por­tance de sen­tir l’en­vie du pays hôte. Et nous de­vons con­vaincre à l’étran­ger pour ob­te­nir le plus de voix pos­sible. »

Pour par­ve­nir à ce se­cond ob­jec­tif, le co­mi­té ExpoFrance s’est do­té de « jeunes am­bas­sa­deurs », une cen­taine d’étu­diants étran­gers qui dé­fendent le dos­sier de la France dans leur pays (lire l’en­ca­dré). « Nous ac­cueillons aus­si sur le pla­teau de Sa­clay 65 000 étu­diants dont 10 000 étran­gers is­sus, in­dique Fran­çois Du­ro­vray, pré­sident (LR) du con­seil dé­par­te­men­tal de l’Es­sonne. Nous comp­tons sur eux pour pro­mou­voir le dos­sier, sa­chant que le site de Sa­clay est dé­jà l’un des 8 clus­ters mon­diaux en termes de re­cherches. »

ExpoFrance mise aus­si sur « les atouts » de son dos­sier. « Notre thème d’abord, la connais­sance à par­ta­ger, la pla­nète à pro­té­ger, plaît beau­coup, pour­suit Jean-Ch­ris­tophe Fromantin, qui veut re­nouer avec l’es­prit des Ex­po­si­tions uni­ver­selles du XIXe siècle, tout en met­tant l’ac­cent sur l’in­no­va­tion. Notre vil­lage glo­bal au coeur du pla­teau de Sa­clay (NDLR : 17 autres villes de France re­ce­vront aus­si des ma­ni­fes­ta­tions), qui re­pose sur des pa­villons mo­du­laires que les pays pour­ront conser­ver après l’Ex­po­si­tion universelle, est un gros point fort et ré­pond aux exi­gences de dé­ve­lop­pe­ment du­rable. »

NOUS DE­VONS MO­BI­LI­SER PLEI­NE­MENT LES FRAN­ÇAIS

Il res­te­ra néan­moins au co­mi­té ExpoFrance de con­vaincre les ré­ti­cences ex­pri­mées lo­ca­le­ment. Plu­sieurs col­lec­tifs font part de leur op­po­si­tion au pro­jet : « gri­gno­tage de terres culti­vées, bé­ton­nage à ou­trance, désué­tude du mo­dèle des ex­po­si­tions uni­ver­selles, in­com­pa­ti­bi­li­té du thème avec les nui­sances que des mil­lions de vi­si­teurs en­gen­dre­ront for­cé­ment »…

Rien qui ef­fraie Jean-Ch­ris­tophe Fromantin. « Les Ex­po­si­tions uni­ver­selles ont tou­jours fait l’ob­jet de contro­verse, sou­rit-il. De­puis le XIXe siècle. Ce­la dé­montre la vo­lon­té d’au­dace de tels évé­ne­ments.. Et nous avons dé­jà la mo­bi­li­sa­tion de plus de 100 000 Fran­çais »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.