Fes­toyez braves gens

En­vie de vivre une pa­ren­thèse mé­dié­vale ? Le Ban­quet des trou­ba­dours pro­pose une éton­nante im­mer­sion cu­li­naire et fes­tive. Nous avons tes­té pour vous.

Le Parisien (Essonne) - - Loisirs - PAR GRÉ­GO­RY PLOUVIEZ

COMME DANS UNE SCÈNE DES « VI­SI­TEURS »

Pre­mière sur­prise : il n’y a ni four­chette ni ser­viette à table. Pour­quoi ? Tout sim­ple­ment parce que ça n’exis­tait pas en­core au Moyen Age. Alors les en­fants (soyons hon­nêtes, pas seule­ment eux…) s’amusent à s’es­suyer sur la nappe, à at­tra­per le man­chon de pou­let à pleine main.

Bien­ve­nue au Ban­quet des trou­ba­dours, éton­nante ex­pé­rience cu­li­naire et fes­tive pro­po­sée dans une cave voû­tée du XIIe siècle à Pro­vins, ci­té mé­dié­vale de Seine-et-Marne. Un di­ver­tis­se­ment qui at­tire chaque an­née entre 5 000 et 6 000 cu­rieux. Le prin­cipe : trois heures d’im­mer­sion com­plète au temps des preux che­va­liers, des gentes dames et des joyeux mé­nes­trels. Le dé­pay­se­ment com­mence dès le ri­deau d’en­trée fran­chi en se ren­dant compte que nous sommes pas­sés sans nous en aper­ce­voir sous les échasses d’un trou­ba­dour mu­si­cien. Le temps de se chan­ger en ca­va­lier (heaume com­pris) ou en simple pay­sanne et, hop, le ban­quet com­mence. Les mets fu­mants sont ap­por­tés sur d’an­tiques bran­cards, l’hy­po­cras (sa­vou­reux vin aux épices) coule à flots dans le verre des grands pen­dant que les pe­tits s’at­taquent à des jeux d’adresse mé­dié­vaux de type bil­bo­quets. Des sal­tim­banques en­joués mul­ti­plient les nu­mé­ros (jon­glage, cra­cheur de feu…), un conteur dis­tille des anec­dotes en vieux fran­çois : l’illu­sion d’être pro­je­té au mi­lieu d’une scène des « Vi­si­teurs » est qua­si par­faite… A quelques ana­chro­nismes près comme ce roi pre­nant des pho­tos avec son smart­phone !

L’am­biance est bon en­fant, quelques fois un brin gri­voise, les plats se suc­cèdent à bon rythme. Et dans l’as­siette, jus­te­ment ? On l’avoue, on crai­gnait le pire, tant gas­tro­no­mie et époque mé­dié­vale ne font pas bon mé­nage dans notre es­prit. Mais la ri­paille s’avère goû­teuse, de la po­rée (ve­lou­té de lé­gumes) aux lé­gumes an­ciens en pas­sant par l’ou­blié (des­sert d’époque) ou le brie lo­cal.

Pen­dant que le fou du roi conti­nue son show, on se prend à être à l’aise dans cette at­mo­sphère de ta­verne d’un autre temps à ba­vas­ser avec des voi­sins de ban­quet que l’on ne connais­sait pas quelques heures plus tôt. Presque comme à la mai­son. Heaume sweet heaume.

Ban­quet des trou­ba­dours,

14, rue Saint-Thi­bault à Pro­vins (Seine-et-Marne). Tous les sa­me­dis, à mi­di et à 20 heures. Ta­rif : 40 € par adulte, 20 € par en­fant (moins de 12 ans). Lo­ca­tion de cos­tume : 5 €. Rens. : www.pro­vins-ban­quet-me­die­val.com

Alors que vous man­ge­rez avec plai­sir des mets ser­vis d’époque, des sal­tim­banques ani­me­ront votre re­pas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.