Leurs cibles : les ho­mo­sexuels et un club li­ber­tin

Deux per­sonnes ont été écrouées hier. Un troi­sième in­di­vi­du avait été ar­rê­té mi-mai.

Le Parisien (Essonne) - - Faits Divers - É.P. AVEC SO­PHIE BORDIER ET SYL­VAIN DELEUZE

L’UN D’EUX évo­quait l’idée de s’en prendre à un ho­mo­sexuel pour le pu­nir de son orien­ta­tion sexuelle. Deux hommes de 21 et 22 ans, soup­çon­nés de pré­pa­rer un at­ten­tat au nom de Daech, ont été in­ter­pel­lés sa­me­di der­nier par la Di­rec­tion gé­né­rale de la sécurité in­té­rieure (DGSI) et le Raid, à leur do­mi­cile de Mon­te­reau-FaultYonne et Cham­pagne-sur-Seine (Seine-et-Marne). Ils ont été mis en exa­men mar­di pour « as­so­cia­tion de mal­fai­teurs ter­ro­riste cri­mi­nelle » et écroués dans la fou­lée.

L’en­quête avait com­men­cé quelques se­maines plus tôt. Les deux amis, qui jus­qu’ici n’étaient pas connus comme ra­di­caux et n’avaient ja- mais at­ti­ré l’at­ten­tion, ont fi­ni par éveiller les soup­çons par la na­ture de leurs échanges. Ils cher­chaient en ef­fet à se pro­cu­rer une arme. Une source ju­di­ciaire évoque des soup­çons de « pas­sage à l’acte » qui ont en­traî­né les in­ter­pel­la­tions, sa­me­di dans la ma­ti­née. « Il était six heures du ma­tin. Nous avons en­ten­du une ex­plo­sion dans les étages. Nous avons eu peur, ex­plique une ré­si­dente de l’im­meuble de Cham­pa­gne­sur-Seine (Seine-et-Marne) où un des deux in­di­vi­dus a été in­ter­pel­lé. Puis vers 7 heures, il y a eu beau­coup de bruit dans les caves. On a vu des po­li­ciers ca­gou­lés, c’était le Raid. »

Dif­fi­cile pour les ri­ve­rains d’en di- re plus sur le jeune in­ter­pel­lé. « On les voit peu. Ils ont dû ar­ri­ver vers Noël », as­sure une voi­sine. « Il me semble que l’ap­par­te­ment ci­blé est oc­cu­pé par une femme et ses en­fants. Ce doit être l’un d’eux », croit sa­voir un autre.

UN SYS­TÈME DE MISE À FEU SAI­SI LORS DES PERQUISITIONS

Lors des perquisitions, au­cun ex­plo­sif n’a été re­trou­vé bien que les po­li­ciers aient mis la main sur un sys­tème de mise à feu ru­di­men­taire. Quelques cou­teaux ont aus­si été sai­sis. Et les contours de l’ac­tion en­vi­sa­gée res­tent « mal dé­fi­nis », se­lon la même source ju­di­ciaire.

Par ailleurs, le 13 mai, un conver­ti ra­di­ca­li­sé a été ar­rê­té dans le Loi­ret. Il a re­con­nu avoir vou­lu faire usage d’un en­gin ex­plo­sif contre un éta­blis­se­ment de nuit li­ber­tin.

La DGSI es­time ain­si avoir dé­joué deux at­ten­tats, le qua­trième et le cin­quième de­puis le dé­but de l’an­née en France, après ce­lui d’un Egyp­tien, lui aus­si in­con­nu des ser­vices de po­lice, soup­çon­né de pré­pa­rer une at­taque à l’ex­plo­sif ou au poi­son. En mars, le Pre­mier mi­nistre Edouard Phi­lippe avait évo­qué de­vant l’As­sem­blée na­tio­nale un to­tal de 51 at­ten­tats dé­joués de­puis jan­vier 2015.

Cham­pagne-sur-Seine (Seine-et-Marne). L’un des deux in­di­vi­dus a été in­ter­pel­lé sa­me­di ma­tin dans cet im­meuble.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.