L’Es­pagne en au­to­ges­tion

Le Parisien (Essonne) - - Sports - F.G.

« NOUS SOMMES la sé­lec­tion, nous re­pré­sen­tons un bla­son, un pu­blic et un pays. La res­pon­sa­bi­li­té et notre en­ga­ge­ment sont avec vous et pour vous. Hier, au­jourd’hui et de­main, tous en­semble, al­lez l’Es­pagne. » Dès la no­mi­na­tion de Fer­nan­do Hier­ro en rem­pla­ce­ment de Ju­len Lo­pe­te­gui, li­mo­gé, mer­cre­di, Ser­gio Ra­mos, le ca­pi­taine de la Ro­ja, a pos­té un mes­sage d’uni­té, de force mais aus­si de res­pon­sa­bi­li­té sur les ré­seaux so­ciaux. Le pa­tron du ves­tiaire a ré­agi ra­pi­de­ment pour évi­ter que le trouble s’ins­talle dans un groupe qui n’a ja­mais vé­cu une pa­reille si­tua­tion et qui doit af­fron­ter le Por­tu­gal, ce soir, dans le match au som­met du groupe B.

Ce fai­sant, le Ma­dri­lène rap­pelle le rôle fon­da­men­tal que vont jouer les cadres de l’équipe es­pa­gnole dans la réus­site (ou pas) des cham­pions du monde 2010 et doubles cham­pions d’Eu­rope 2008 et 2012. Plus que Fer­nan­do Hier­ro, sé­lec­tion­neur de der­nière mi­nute, Ra­mos va être le vé­ri­table tau­lier de cette équipe avec Inies­ta, Pi­qué ou en­cor Bus­quets, les an­ciens de 2010. Comme au Real Ma­drid, où il n’hé­site pas à ré­pri­man­der CR7 quand ce­lui-ci évoque son ave­nir juste après la vic­toire en Ligue des cham­pions, le Sé­vil­lan dé­tient les clés de la réus­site de cette Ro­ja dé­ca­pi­tée. « Le foot­ball s’ap­prend aus­si dans les mau­vais mo­ments. Ce qui est ar­ri­vé nous aide à être unis, a ré­agi Ra­mos hier. Rien ne va nous dé­tour­ner de notre ob­jec­tif. » Alors, l’Es­pagne en au­to­ges­tion ? Ré­ponse ce soir vers 22 heures.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.