La dé­fense an­ti­drones du Bré­sil

Le Parisien (Essonne) - - Coupe Du Monde - F.G. (À SOT­CHI)

C’EST AUS­SI à ce genre de dé­tails que l’on me­sure l’hy­per­mé­dia­ti­sa­tion d’une sé­lec­tion et la pas­sion qu’elle gé­nère. Pour se pro­té­ger des re­gards in­dis­crets, no­tam­ment lors des en­traî­ne­ments fer­més aux mé­dias et au pu­blic (les fa­meux huis clos), le Bré­sil a ac­cep­té la pro­po­si­tion de la Fi­fa de mettre en place un sys­tème an­ti­drones es­pions. Mer­cre­di, lors de l’en­traî­ne­ment de l’après-mi­di, trois membres d’une so­cié­té man­da­tée par la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale étaient pos­tés sur le toit d’un hô­tel voi­sin du ter­rain d’en­traî­ne­ment.

Ar­més de ju­melles, ils étaient mis­sion­nés pour re­pé­rer la pré­sence de drones qui au­raient per­mis de fil­mer la séance d’en­traî­ne­ment. Et en cas de pré­sence d’un ob­jet vo­lant, ils étaient char­gés de « l’abattre » élec­tro­ni­que­ment en pre­nant son contrôle. Ces drôles d’agents de sur­veillance de­vraient être pré­sents à chaque ses­sion d’en­traî­ne­ment.

Sot­chi, hier. Les Bré­si­liens lors de leur en­traî­ne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.