Passe ton foot d’abord !

Le Parisien (Essonne) - - Coupe Du Monde - DE NOTRE COR­RES­PON­DANT À MOS­COU, EM­MA­NUEL GRYNSZPAN

LE DÉ­COR FLATTE l’oeil : une im­mense al­lée bor­dée d’arbres fi­nis­sant au pied d’un gran­diose gratte-ciel sta­li­nien. Les pul­sa­tions du hip-hop russe écrasent les tym­pans : c’est la musique jouée du ma­tin à tard dans la nuit dans la fan-zone mon­tée par la Fi­fa. Pro­blème : le gratte-ciel ap­par­tient à la plus pres­ti­gieuse uni­ver­si­té russe (MGU) et hé­berge un cam­pus de 6 500 étu­diants qui peinent à ré­vi­ser dans ce bou­can. Cer­tains ont flai­ré le té­les­co­page entre leurs exa­mens et le tournoi. Le 2 février, ils ont écrit à Mar­cel De­sailly, le Fi­fa Fan Fest Am­bas­sa­dor, pour qu’un autre en­droit soit trou­vé. Ré­ponse par e-mail de De­sailly trois jours plus tard : « J’ai fait pas­ser votre Mes­sage au membre de la Fi­fa » (sic). Et plus rien. La ré­ponse est ve­nue de l’ad­mi­nis­tra­tion du MGU et des forces de l’ordre russes. Les pre­miers ont convo­qué les lea­ders étu­diants pour leur pro­mettre des en­nuis (ex­clu­sion, mau­vaises notes, etc.). Les se­conds ont em­ployé des mé­thodes ha­bi­tuel­le­ment ré­ser­vées aux ac­ti­vistes de l’op­po­si­tion russe. Ecoutes, fi­la­tures, convocations au com­mis­sa­riat... jus­qu’à l’ou­ver­ture d’une ins­truc- tion pé­nale pour « van­da­lisme » contre un étu­diant cou­pable d’avoir ta­gué « Non à la fan-zone » sur un stand d’in­for­ma­tion. « J’ai été ac­cu­sé d’être un agent de l’Oc­ci­dent et d’être payé par l’étran­ger », ra­conte au « Pa­ri­sien » un étu­diant qui pré­fère res­ter ano­nyme. Le di­plôme, c’est bien, mais les in­té­rêts de la Fi­fa Fan Fest passent avant !

Mos­cou, hier. La fan-zone sur­peu­plée ins­tal­lée de­vant l’uni­ver­si­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.