Ils net­toient l’église, elle leur jette des oeufs

Le Parisien (Essonne) - - Essonne - S.A. ET F.L.

ALORS QU’ELLE A fait face ces derniers jours à des inon­da­tions et qu’elle pré­pare ac­ti­ve­ment la ve­nue du prince Al­bert II de Mo­na­co mar­di, la ville de Chilly-Mazarin a dé­cou­vert avec stu­peur l’église Saint-Étienne ta­guée hier ma­tin.

L’ins­crip­tion « NON » écrite en noir à trois re­prises. « Les tags ont été faits pen­dant la nuit, ex­pli­quet-on en mai­rie. Alors que nos agents net­toyaient hier et ins­tal­laient des spots, ils ont été at­ta­qués par une femme qui leur a lan­cé des oeufs. Une plainte a été dé­po­sée et elle a été pla­cée en garde à vue au com­mis­sa­riat. »

La femme ar­rê­tée est une ri­ve­raine qui n’au­rait pas sup­por­té la re­mise en ser­vice hier des cloches, à l’ar­rêt de­puis deux ans. Elle a je­té de la fa­rine et des oeufs, bles­sant un élu à l’oeil. En fin d’après-mi­di, elle se trou­vait tou­jours en garde à vue à Long­ju­meau. Elle se­ra pour­sui­vie pour les dé­gra­da­tions et l’at­taque.

La ville est d’au­tant plus en co­lère que de longs mois de travaux viennent de s’ache­ver à l’église. Un chan­tier de très grande am­pleur à 560 000 € pour cet édi­fice éri­gé entre les XIIe et XIIIe siècles. Pro­gram­mée mar­di, la bé­né­dic­tion de l’église se fe­ra en pré­sence d’Al­bert II, duc de Mazarin et mar­quis de Chilly, qui a fi­nan­cé ce lif­ting à hau­teur de 20 000 €.

Chilly-Mazarin, hier. Une femme, qui n’au­rait pas sup­por­té la re­mise en ser­vice des cloches, s’en est pris aux agents qui net­toyaient les tags.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.