Les rythmes sco­laires mis hors de cause

Le Parisien (Hauts de Seine) - - FAIT DU JOUR - CH.B.

AS­SU­RÉ­MENT oné­reuse pour les com­munes, dé­rou­tante pour une par­tie des fa­milles, la ré­forme des rythmes sco­laires mise en place de­puis 2013, jus­qu’à son ré­cent dé­tri­co­tage par le nou­veau gou­ver­ne­ment, s’avère beau­coup moins fa­ti­gante et pé­nible qu’an­non­cée.

C’est l’autre en­sei­gne­ment de l’étude qui doit être pro­chai­ne­ment pu­bliée par l’Ob­ser­va­toire des rythmes et des temps de vie des en­fants et des jeunes (ORTEJ). Se­lon ses ré­sul­tats, le re­tour de l’école le mer­cre­di et l’in­tro­duc­tion d’ac­ti­vi­tés pé­ri­sco­laires après la classe n’ont pas éle­vé le ni­veau de fa­tigue des éco­liers. A 80 %, les pa­rents dé­clarent que leur en­fant se lève sans peine le ma­tin. Et le ni­veau d’at­ten­tion des éco­liers, me­su­ré par les cher­cheurs, ne fai­blit pas dans la se­maine : il est re­la­ti­ve­ment faible le lun­di, aug­mente jus­qu’au mer­cre­di, puis se sta­bi­lise jus­qu’au ven­dre­di. Les éco­liers, de leur cô­té, sont 87 % à plé­bis­ci­ter les ac­ti­vi­tés spor­tives, ma­nuelles ou cultu­relles qui leur ont été pro­po­sées pen­dant les temps pé­ri­sco­laires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.